Articles dans
le temps
Tunnel du Gothard: l'UDC Suisse soutient le comité interpartis pour la construction d'un 2e tube
26.10.2012

Tunnel du Gothard: l'UDC Suisse soutient le comité interpartis pour la construction d'un 2e tube

Siégeant aujourd'hui à Bürglen dans le canton d'Uri, le Comité directeur et le Comité central de l'UDC Suisse ont été informés par les représentants cantonaux du parti de la situation concernant la...

Siégeant aujourd'hui à Bürglen dans le canton d'Uri, le Comité directeur et le Comité central de l'UDC Suisse ont été informés par les représentants cantonaux du parti de la situation concernant la réfection du tunnel routier du St-Gothard et la construction d'un deuxième tube. Ils ont ensuite décidé de soutenir le comité interpartis "pour une réfection raisonnable du tunnel routier du St-Gothard". Le forage d'un deuxième tube pour le tunnel routier du St-Gothard renforce la plus importante liaison entre le nord et le sud de la Suisse et accroît par la même occasion notablement la sécurité de cette route en y aménageant deux voies à sens unique. Ce procédé maintiendra aussi le rattachement du Tessin au reste de la Suisse qui, durant les travaux de réfection, serait coupé pendant plusieurs années.

L'UDC a rappelé à plusieurs reprises ces dernières années l'importance d'une infrastructure de transport performante et disponible en permanence. Le plan de réfection du tunnel routier du St-Gothard révèle clairement que ces travaux dureront plusieurs années et risquent de désavantager gravement les cantons concernés et leurs économies. Aussi, l'UDC a-t-elle salué la décision du Conseil fédéral de l'été 2012 d'aménager un deuxième tube avant d'assainir le tunnel routier actuel.

Cette décision ne garantit cependant pas la réalisation du projet. Ce qui compte, c'est que les régions concernées et leurs autorités politiques prennent assez tôt des mesures pour soutenir cette réalisation. La fondation du comité interpartis "pour un assainissement raisonnable du tunnel routier du St-Gothard" est un premier pas sur la longue voie qui conduira finalement, du moins faut-il espérer, au lancement effectif de ce projet de construction.

En aménagement deux voies à sens unique, le projet d'un deuxième tube sous le St-Gothard apporte une contribution indispensable à la sécurité routière, sans pour autant, conformément à l'idée de la Constitution fédérale, augmenter le trafic ou accroître la capacité. Le Tessin ne sera ainsi pas coupé du reste de la Suisse durant la longue période des travaux. Cette décision doit également être comprise comme un engagement pour le fédéralisme et la solidarité entre les régions. Le Comité directeur et le Comité central de l'UDC Suisse demandent que ce choix politique soit maintenant rapidement concrétisé.

D'autres projets importants concernant le trafic routier attendent une décision et un financement garanti. Du point de vue des organes directeurs de l'UDC Suisse, ils doivent eux aussi être rapidement mis au point pour permettre au Parlement de trancher dans les plus brefs délais. Il faut clairement rappeler à ce sujet que la construction d'un deuxième tube au St-Gothard ne touche pas d'autres projets routiers et que tous ces travaux peuvent parfaitement être financés sans nouvelles taxes ou redevances, si la Confédération cesse enfin de détourner l'argent des usagers de la route au profit du rail. L'UDC Suisse espère que le Conseil fédéral saura mettre des projets raisonnables en procédure de consultation.

Les organes directeurs de l'UDC Suisse se sont réunis aujourd'hui dans le canton d'Uri dans la perspective de l'assemblée des délégués de demain qui aura lieu à Seedorf (UR). Le Comité central recommande aux délégués par 37 voix contre 25 de refuser la révision de la loi sur les épizooties. De plus, le Comité central propose à l'assemblée des délégués de demain de rejeter la révision de la loi sur l'aménagement du territoire (LAT) par 62 voix contre 2 qui sera soumise en votation populaire le 3 mars 2013.

26.10.2012

Tunnel du Gothard: l'UDC Suisse soutient le comité interpartis pour la construction d'un 2e tube

Siégeant aujourd'hui à Bürglen dans le canton d'Uri, le Comité directeur et le Comité central de l'UDC Suisse ont été informés par les représentants cantonaux du parti de la situation concernant la...

Siégeant aujourd'hui à Bürglen dans le canton d'Uri, le Comité directeur et le Comité central de l'UDC Suisse ont été informés par les représentants cantonaux du parti de la situation concernant la réfection du tunnel routier du St-Gothard et la construction d'un deuxième tube. Ils ont ensuite décidé de soutenir le comité interpartis "pour une réfection raisonnable du tunnel routier du St-Gothard". Le forage d'un deuxième tube pour le tunnel routier du St-Gothard renforce la plus importante liaison entre le nord et le sud de la Suisse et accroît par la même occasion notablement la sécurité de cette route en y aménageant deux voies à sens unique. Ce procédé maintiendra aussi le rattachement du Tessin au reste de la Suisse qui, durant les travaux de réfection, serait coupé pendant plusieurs années.

L'UDC a rappelé à plusieurs reprises ces dernières années l'importance d'une infrastructure de transport performante et disponible en permanence. Le plan de réfection du tunnel routier du St-Gothard révèle clairement que ces travaux dureront plusieurs années et risquent de désavantager gravement les cantons concernés et leurs économies. Aussi, l'UDC a-t-elle salué la décision du Conseil fédéral de l'été 2012 d'aménager un deuxième tube avant d'assainir le tunnel routier actuel.

Cette décision ne garantit cependant pas la réalisation du projet. Ce qui compte, c'est que les régions concernées et leurs autorités politiques prennent assez tôt des mesures pour soutenir cette réalisation. La fondation du comité interpartis "pour un assainissement raisonnable du tunnel routier du St-Gothard" est un premier pas sur la longue voie qui conduira finalement, du moins faut-il espérer, au lancement effectif de ce projet de construction.

En aménagement deux voies à sens unique, le projet d'un deuxième tube sous le St-Gothard apporte une contribution indispensable à la sécurité routière, sans pour autant, conformément à l'idée de la Constitution fédérale, augmenter le trafic ou accroître la capacité. Le Tessin ne sera ainsi pas coupé du reste de la Suisse durant la longue période des travaux. Cette décision doit également être comprise comme un engagement pour le fédéralisme et la solidarité entre les régions. Le Comité directeur et le Comité central de l'UDC Suisse demandent que ce choix politique soit maintenant rapidement concrétisé.

D'autres projets importants concernant le trafic routier attendent une décision et un financement garanti. Du point de vue des organes directeurs de l'UDC Suisse, ils doivent eux aussi être rapidement mis au point pour permettre au Parlement de trancher dans les plus brefs délais. Il faut clairement rappeler à ce sujet que la construction d'un deuxième tube au St-Gothard ne touche pas d'autres projets routiers et que tous ces travaux peuvent parfaitement être financés sans nouvelles taxes ou redevances, si la Confédération cesse enfin de détourner l'argent des usagers de la route au profit du rail. L'UDC Suisse espère que le Conseil fédéral saura mettre des projets raisonnables en procédure de consultation.

Les organes directeurs de l'UDC Suisse se sont réunis aujourd'hui dans le canton d'Uri dans la perspective de l'assemblée des délégués de demain qui aura lieu à Seedorf (UR). Le Comité central recommande aux délégués par 37 voix contre 25 de refuser la révision de la loi sur les épizooties. De plus, le Comité central propose à l'assemblée des délégués de demain de rejeter la révision de la loi sur l'aménagement du territoire (LAT) par 62 voix contre 2 qui sera soumise en votation populaire le 3 mars 2013.