Articles dans
le temps
UDC International éligible également dans les cantons de Zurich, St-Gall et Soleure
23.07.2015

UDC International éligible également dans les cantons de Zurich, St-Gall et Soleure

La section des Suisses de l'étranger de l'Union démocratique du centre est fière d'être présente sur des listes UDC pour les élections au Conseil national dans les cantons de Zurich, St-Gall et Soleure, en plus de ses propres listes dans sept autres cantons.

UDC International est présente dans sept cantons (Bâle-Campagne, Bâle-Ville, Genève, Grisons, Lucerne, Schaffhouse, Zoug) avec ses propres listes pour les élections au Conseil national du 18 octobre 2015. Au total, cependant, les électrices et électeurs pourront donner dans dix cantons leurs voix à un total de 35 candidats UDC International. L'idée est d'offrir à un maximum de Suissesses et de Suisses de l'étranger la possibilité de voter pour des candidats résidant eux-mêmes à l'étranger ou y ayant habité de nombreuses années et qui acceptent de s'engager pour les intérêts de ladite "Cinquième Suisse". Environ un Suisse sur dix habite à l'étranger. L'UDC tient à ce que ces compatriotes, qui marquent l'image de la Suisse à l'étranger, soient entendus en politique nationale.

A Zurich, deux jeunes Suisses de l'étranger très engagés, Björn Stahel (économiste, né en 1984, domicilié à Oslo, Norvège) et Pascal Kesseli (doctorant en informatique, né en 1987, domicilié à Oxford, Grande-Bretagne) se présentent sur la liste des Jeunes UDC au Conseil national.

A Soleure, UDC International est représentée sur la liste UDC Ü55/International par Johannes Kunz (ancien ambassadeur et auteur, né en 1949) et Urs Brügger (gestionnaire de fortune, né en 1959, domicilié à Richmond, Grande-Bretagne). Il s'agit de deux candidats qualifiés et disposant d'une longue expérience étrangère.

Dans le canton de St-Gall, les couleurs de l'UDC International sont défendues par son vice-président, Roman Rauper, sur la liste principale de l'UDC. Né en 1973, Roman Rauper dirige sa propre entreprise de conseil. Il a résidé huit ans au Japon et trois ans au Liechtenstein.

23.07.2015

UDC International éligible également dans les cantons de Zurich, St-Gall et Soleure

La section des Suisses de l'étranger de l'Union démocratique du centre est fière d'être présente sur des listes UDC pour les élections au Conseil national dans les cantons de Zurich, St-Gall et Soleure, en plus de ses propres listes dans sept autres cantons.

UDC International est présente dans sept cantons (Bâle-Campagne, Bâle-Ville, Genève, Grisons, Lucerne, Schaffhouse, Zoug) avec ses propres listes pour les élections au Conseil national du 18 octobre 2015. Au total, cependant, les électrices et électeurs pourront donner dans dix cantons leurs voix à un total de 35 candidats UDC International. L'idée est d'offrir à un maximum de Suissesses et de Suisses de l'étranger la possibilité de voter pour des candidats résidant eux-mêmes à l'étranger ou y ayant habité de nombreuses années et qui acceptent de s'engager pour les intérêts de ladite "Cinquième Suisse". Environ un Suisse sur dix habite à l'étranger. L'UDC tient à ce que ces compatriotes, qui marquent l'image de la Suisse à l'étranger, soient entendus en politique nationale.

A Zurich, deux jeunes Suisses de l'étranger très engagés, Björn Stahel (économiste, né en 1984, domicilié à Oslo, Norvège) et Pascal Kesseli (doctorant en informatique, né en 1987, domicilié à Oxford, Grande-Bretagne) se présentent sur la liste des Jeunes UDC au Conseil national.

A Soleure, UDC International est représentée sur la liste UDC Ü55/International par Johannes Kunz (ancien ambassadeur et auteur, né en 1949) et Urs Brügger (gestionnaire de fortune, né en 1959, domicilié à Richmond, Grande-Bretagne). Il s'agit de deux candidats qualifiés et disposant d'une longue expérience étrangère.

Dans le canton de St-Gall, les couleurs de l'UDC International sont défendues par son vice-président, Roman Rauper, sur la liste principale de l'UDC. Né en 1973, Roman Rauper dirige sa propre entreprise de conseil. Il a résidé huit ans au Japon et trois ans au Liechtenstein.