Articles dans
le temps
UDC International: ouverture de la campagne avec manifeste et cactus
11.07.2011

UDC International: ouverture de la campagne avec manifeste et cactus

La section des Suisses de l'étranger de l'Union démocratique du centre se présente dans huit cantons avec ses propres listes en vue des élections au Conseil national du 23 octobre 2011. Elle...

La section des Suisses de l'étranger de l'Union démocratique du centre se présente dans huit cantons avec ses propres listes en vue des élections au Conseil national du 23 octobre 2011. Elle confirme ainsi le droit de la Cinquième Suisse à une représentation au Parlement fédéral. Les thèmes-clés de l'UDC International sont résumés et présentés dans un manifeste. Par la même occasion, l'UDC International adresse des critiques sévères à la direction du Département fédéral des affaires étrangères qui ne garantit plus ni le soutien des Suisses de l'étranger, ni la défense de la souveraineté helvétique. Pour ces raisons, l'UDC International a remis à l'issue de sa conférence de presse un cactus à la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey.

Tenant conférence de presse aujourd'hui, la section des Suisses de l'étranger de l'UDC a présenté ses listes pour les élections au Conseil national dans les cantons d'Argovie, de Bâle-Ville, de Genève, des Grisons, de Schaffhouse, de Schwyz, de Soleure et de Zurich. Présente aux élections fédérales de 2003 avec une seule liste à Bâle-Campagne et en 2007 avec trois listes dans les cantons de Genève, Schaffhouse et Zurich, l'UDC International participe à la campagne 2011 avec plus de 50 candidats sur huit listes. Elle se lance dans les huit cantons avec des candidats profilés et bénéficiant d'une large expérience internationale, des personnalités prêtes à s'engager pour leurs compatriotes à l'étranger et dans le pays. L'objectif premier de ce combat politique est de décrocher au moins un siège au Conseil national. Parallèlement, cette campagne permettra de rappeler au peuple suisse les intérêts et préoccupations des concitoyennes et concitoyens lointains. L'UDC International a réuni ses revendications dans un manifeste qu'elle a présenté aujourd'hui aux médias.

L'UDC International a aussi informé la presse sur les expériences négatives que font de nombreux Suisses de l'étranger avec la politique pratiquée par la ministre des affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey. Ils ont dû constater ces dernières années une sensible baisse de la qualité du soutien offert par le DFAE, par exemple par la fermeture de consulats sans solution de remplacement. Les Suisses de l'étranger sont aussi aux premières loges pour constater les conséquences néfastes des erreurs politiques du DFAE et leurs effets sur la souveraineté helvétique. Pour toutes ces raisons, UDC International a remis à l'issue de sa conférence de presse un cactus à la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey. Elle demande qu'au début de la nouvelle législature le Département fédéral des affaires étrangères soit repris par l'Union démocratique du centre. Il en va du bien de la Suisse ainsi que des Suissesses et des Suisses - dans le pays comme à l'étranger.

Section des Suisses de l'étranger de l'UDC, l'UDC International a été fondée en 1992 et compte plusieurs centaines de membres dans tous les continents du monde. Elle a le rang de parti cantonal au sein de l'UDC et possède donc ses propres représentants dans les organes du parti. Le comité de l'UDC International réunit des Suisses de l'étranger engagés et des élus politiques influents. La liaison entre les Suisses de l'étranger et le Parlement fédéral est assurée directement par les conseillers nationaux UDC. Informations supplémentaires sur le site internet www.udc-international.ch.

 

11.07.2011

UDC International: ouverture de la campagne avec manifeste et cactus

La section des Suisses de l'étranger de l'Union démocratique du centre se présente dans huit cantons avec ses propres listes en vue des élections au Conseil national du 23 octobre 2011. Elle...

La section des Suisses de l'étranger de l'Union démocratique du centre se présente dans huit cantons avec ses propres listes en vue des élections au Conseil national du 23 octobre 2011. Elle confirme ainsi le droit de la Cinquième Suisse à une représentation au Parlement fédéral. Les thèmes-clés de l'UDC International sont résumés et présentés dans un manifeste. Par la même occasion, l'UDC International adresse des critiques sévères à la direction du Département fédéral des affaires étrangères qui ne garantit plus ni le soutien des Suisses de l'étranger, ni la défense de la souveraineté helvétique. Pour ces raisons, l'UDC International a remis à l'issue de sa conférence de presse un cactus à la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey.

Tenant conférence de presse aujourd'hui, la section des Suisses de l'étranger de l'UDC a présenté ses listes pour les élections au Conseil national dans les cantons d'Argovie, de Bâle-Ville, de Genève, des Grisons, de Schaffhouse, de Schwyz, de Soleure et de Zurich. Présente aux élections fédérales de 2003 avec une seule liste à Bâle-Campagne et en 2007 avec trois listes dans les cantons de Genève, Schaffhouse et Zurich, l'UDC International participe à la campagne 2011 avec plus de 50 candidats sur huit listes. Elle se lance dans les huit cantons avec des candidats profilés et bénéficiant d'une large expérience internationale, des personnalités prêtes à s'engager pour leurs compatriotes à l'étranger et dans le pays. L'objectif premier de ce combat politique est de décrocher au moins un siège au Conseil national. Parallèlement, cette campagne permettra de rappeler au peuple suisse les intérêts et préoccupations des concitoyennes et concitoyens lointains. L'UDC International a réuni ses revendications dans un manifeste qu'elle a présenté aujourd'hui aux médias.

L'UDC International a aussi informé la presse sur les expériences négatives que font de nombreux Suisses de l'étranger avec la politique pratiquée par la ministre des affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey. Ils ont dû constater ces dernières années une sensible baisse de la qualité du soutien offert par le DFAE, par exemple par la fermeture de consulats sans solution de remplacement. Les Suisses de l'étranger sont aussi aux premières loges pour constater les conséquences néfastes des erreurs politiques du DFAE et leurs effets sur la souveraineté helvétique. Pour toutes ces raisons, UDC International a remis à l'issue de sa conférence de presse un cactus à la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey. Elle demande qu'au début de la nouvelle législature le Département fédéral des affaires étrangères soit repris par l'Union démocratique du centre. Il en va du bien de la Suisse ainsi que des Suissesses et des Suisses - dans le pays comme à l'étranger.

Section des Suisses de l'étranger de l'UDC, l'UDC International a été fondée en 1992 et compte plusieurs centaines de membres dans tous les continents du monde. Elle a le rang de parti cantonal au sein de l'UDC et possède donc ses propres représentants dans les organes du parti. Le comité de l'UDC International réunit des Suisses de l'étranger engagés et des élus politiques influents. La liaison entre les Suisses de l'étranger et le Parlement fédéral est assurée directement par les conseillers nationaux UDC. Informations supplémentaires sur le site internet www.udc-international.ch.