Articles dans
le temps
UDC International soutient l'adaptation du taux de conversion LPP
11.02.2010

UDC International soutient l'adaptation du taux de conversion LPP

Le Comité UDC International, section UDC des Suisses de l'étranger, s'est prononcé à l'unanimité contre l'article constitutionnel relatif à la recherche sur l'être humain. Une disposition...

L'UDC International a adopté ses consignes de vote en vue du scrutin fédéral du 10 mars 2010:

NON à l'article constitutionnel concernant la recherche sur l'être humain

NON à l'initiative instituant un avocat pour la protection des animaux

OUI à l'adaptation du taux de conversion LPP

Le Comité UDC International, section UDC des Suisses de l'étranger, s'est prononcé à l'unanimité contre l'article constitutionnel relatif à la recherche sur l'être humain. Une disposition constitutionnelle doit être simple et facilement compréhensible, ce qui n'est certainement pas le cas du projet d'article constitutionnel concernant la recherche sur l'être humain. Il faut aussi rappeler qu'il n'existe actuellement en Suisse pas le moindre dysfonctionnement dans les domaines de recherche concernés, si bien qu'il n'y a aucune raison d'imposer des prescriptions dont le seul effet est de restreindre la liberté scientifique.

Le Comité UDC International s'est aussi prononcé à l'unanimité contre l'initiative populaire demandant l'institution d'un avocat pour les animaux. Une comparaison avec l'étranger révèle que la Suisse possède une législation exemplaire dans le domaine de la protection des animaux. Elle vient de surcroît de se doter d'une loi sur la protection des animaux qui est une des plus sévères du monde. L'inscription totalement inutile d'avocats des animaux dans la Constitution fédérale provoquerait uniquement une hausse des coûts et une multiplication des procédures.

Avec une seule voix d'opposition, UDC International recommande l'acceptation du taux de conversion LPP. L'espérance de vie augmentant et le nombre d'années de cotisation restant le même, les caisses de pension ne pourront plus remplir leurs obligations sans faire de déficit. Les conséquences du maintien du taux de conversion actuel seraient pénibles pour tous les Suisses, y compris pour ceux qui souhaitent vivre leur retraite à l'étranger et qui ont besoin de leur caisse de pension.

11.02.2010

UDC International soutient l'adaptation du taux de conversion LPP

Le Comité UDC International, section UDC des Suisses de l'étranger, s'est prononcé à l'unanimité contre l'article constitutionnel relatif à la recherche sur l'être humain. Une disposition...

L'UDC International a adopté ses consignes de vote en vue du scrutin fédéral du 10 mars 2010:

NON à l'article constitutionnel concernant la recherche sur l'être humain

NON à l'initiative instituant un avocat pour la protection des animaux

OUI à l'adaptation du taux de conversion LPP

Le Comité UDC International, section UDC des Suisses de l'étranger, s'est prononcé à l'unanimité contre l'article constitutionnel relatif à la recherche sur l'être humain. Une disposition constitutionnelle doit être simple et facilement compréhensible, ce qui n'est certainement pas le cas du projet d'article constitutionnel concernant la recherche sur l'être humain. Il faut aussi rappeler qu'il n'existe actuellement en Suisse pas le moindre dysfonctionnement dans les domaines de recherche concernés, si bien qu'il n'y a aucune raison d'imposer des prescriptions dont le seul effet est de restreindre la liberté scientifique.

Le Comité UDC International s'est aussi prononcé à l'unanimité contre l'initiative populaire demandant l'institution d'un avocat pour les animaux. Une comparaison avec l'étranger révèle que la Suisse possède une législation exemplaire dans le domaine de la protection des animaux. Elle vient de surcroît de se doter d'une loi sur la protection des animaux qui est une des plus sévères du monde. L'inscription totalement inutile d'avocats des animaux dans la Constitution fédérale provoquerait uniquement une hausse des coûts et une multiplication des procédures.

Avec une seule voix d'opposition, UDC International recommande l'acceptation du taux de conversion LPP. L'espérance de vie augmentant et le nombre d'années de cotisation restant le même, les caisses de pension ne pourront plus remplir leurs obligations sans faire de déficit. Les conséquences du maintien du taux de conversion actuel seraient pénibles pour tous les Suisses, y compris pour ceux qui souhaitent vivre leur retraite à l'étranger et qui ont besoin de leur caisse de pension.