Articles dans
le temps
Ueli Haldimann doit démissionner!
02.05.2007

Ueli Haldimann doit démissionner!

Fehr, Cavalli, Goll, Hubacher et Sommaruga ont eu la belle occasion de se faire leur publicité personnelle et partisane sans contradiction dans l'émission "Club" de la télévision alémanique. 80...

(UDC) Fehr, Cavalli, Goll, Hubacher et Sommaruga ont eu la belle occasion de se faire leur publicité personnelle et partisane sans contradiction dans l'émission "Club" de la télévision alémanique. 80 minutes de pub en prime time pour le Parti socialiste aux frais des payeurs de la taxe de concession. Il s'agit là d'une violation grave du mandat d'information de la SSR. L'UDC demande la démission du responsable du programme.

La télévision suisse bénéficie d'un statut spécial. En contrepartie, elle est censée assumer son mandat d'informer. Ou, comme on peut le lire sur le site Internet de la télévision alémanique (trad.): "En tant qu'entreprise médiatique leader, la télévision suisse alémanique SF porte une importante responsable face à la société." Par responsabilité face à la société, il faut entendre conscience de la démocratie, sens de l'équilibre et de l'équité et impartialité.

Ces principes ont été violés. Aux meilleures heures d'écoute, les notables politiques d'un seul parti ont pu exposer leurs points de vue à discrétion. Passant en revue thème après thème, le président du PS a pu faire l'éloge du programme de son parti sans aucune contestation. La tendance gauchiste de la télévision alémanique est connue depuis longtemps, mais la production d'une émission de propagande pour un seul parti est tout de même une nouveauté.

Le responsable de ce programme, Ueli Haldimann, est allé trop loin. Trop occupé à prendre parti pour la gauche, il a oublié que la démocratie vit de la concurrence des opinions et de la pluralité des partis. Manifestement, il est totalement dépourvu du sens de l'équilibre que la concession impose à la SSR. En d'autres termes, un poste à responsabilité de la télévision suisse alémanique n'est pas occupé par une personne à la hauteur de sa tâche. L'UDC invite Ueli Haldimann à démissionner - dans l'intérêt d'un travail journalistique équilibré et de la culture démocratique. Par ailleurs, nous exigeons que la télévision alémanique accorde durant les trois mois à venir aux trois autres partis gouvernementaux le même temps d'émission avec une représentation personnelle de force identique.

Bern, 2 mai 2007

02.05.2007

Ueli Haldimann doit démissionner!

Fehr, Cavalli, Goll, Hubacher et Sommaruga ont eu la belle occasion de se faire leur publicité personnelle et partisane sans contradiction dans l'émission "Club" de la télévision alémanique. 80...

(UDC) Fehr, Cavalli, Goll, Hubacher et Sommaruga ont eu la belle occasion de se faire leur publicité personnelle et partisane sans contradiction dans l'émission "Club" de la télévision alémanique. 80 minutes de pub en prime time pour le Parti socialiste aux frais des payeurs de la taxe de concession. Il s'agit là d'une violation grave du mandat d'information de la SSR. L'UDC demande la démission du responsable du programme.

La télévision suisse bénéficie d'un statut spécial. En contrepartie, elle est censée assumer son mandat d'informer. Ou, comme on peut le lire sur le site Internet de la télévision alémanique (trad.): "En tant qu'entreprise médiatique leader, la télévision suisse alémanique SF porte une importante responsable face à la société." Par responsabilité face à la société, il faut entendre conscience de la démocratie, sens de l'équilibre et de l'équité et impartialité.

Ces principes ont été violés. Aux meilleures heures d'écoute, les notables politiques d'un seul parti ont pu exposer leurs points de vue à discrétion. Passant en revue thème après thème, le président du PS a pu faire l'éloge du programme de son parti sans aucune contestation. La tendance gauchiste de la télévision alémanique est connue depuis longtemps, mais la production d'une émission de propagande pour un seul parti est tout de même une nouveauté.

Le responsable de ce programme, Ueli Haldimann, est allé trop loin. Trop occupé à prendre parti pour la gauche, il a oublié que la démocratie vit de la concurrence des opinions et de la pluralité des partis. Manifestement, il est totalement dépourvu du sens de l'équilibre que la concession impose à la SSR. En d'autres termes, un poste à responsabilité de la télévision suisse alémanique n'est pas occupé par une personne à la hauteur de sa tâche. L'UDC invite Ueli Haldimann à démissionner - dans l'intérêt d'un travail journalistique équilibré et de la culture démocratique. Par ailleurs, nous exigeons que la télévision alémanique accorde durant les trois mois à venir aux trois autres partis gouvernementaux le même temps d'émission avec une représentation personnelle de force identique.

Bern, 2 mai 2007