Articles dans
le temps
Un Conseil fédéral irresponsable: coupe claire dans la sécurité
21.10.2015

Un Conseil fédéral irresponsable: coupe claire dans la sécurité

Le Conseil fédéral a présenté aujourd'hui les principaux éléments du programme de réduction des dépenses pour un total d'un milliard de francs durant les années 2017 à 2019. 

Le Conseil fédéral a présenté aujourd'hui les principaux éléments du programme de réduction des dépenses pour un total d'un milliard de francs durant les années 2017 à 2019. Comme l'UDC l'avait craint lors du débat parlementaire sur le développement de l'armée, le gouvernement taille une fois de plus dans la défense nationale. Un choix totalement irresponsable face à la guerre en Ukraine et en Syrie, au risque terroriste persistant et aux immenses mouvements migratoires vers l'Europe.

Les dépenses fédérales ont plus que doublé depuis 1990. Hormis la défense nationale et l'agriculture, toutes les charges de la Confédération ont augmenté, en partie même massivement. Pour faire des économies, il s'agit donc surtout de couper dans les dépenses qui ont connu une croissance disproportionnée, soit en particulier les charges de personnel de la Confédération, l'aide au développement et le budget culturel.

L'UDC rappelle en outre aux autres partis de droite la promesse faite en commun de geler les dépenses publiques à leur niveau de 2014, soit à 64 milliards de francs au total.

La sécurité générale en Europe s'est considérablement détériorée ces derniers mois avec l'afflux de réfugiés, d'une part, les événements guerriers à seulement quelques heures d'avion, d'autre part. Il est proprement irresponsable dans un tel contexte de faire des économies dans la sécurité. Pour remplir sa mission, l'armée a besoin d'au moins 5 milliards de francs par an. Voilà la seule manière d'assurer le développement de l'armée et aussi de lui permettre de soutenir le Corps suisse des gardes- frontière pour la surveillance des frontières nationales.

Le bienfondé des craintes clairement exprimées par l'UDC durant l'examen parlementaire du développement de l'armée est aujourd'hui confirmé par le projet de programme de stabilisation des finances fédérales. L'UDC attend des partis du centre qu'ils annoncent la couleur et fassent suivre d'actes les belles promesses faites au moment de la discussion sur le développement de l'armée.

21.10.2015

Un Conseil fédéral irresponsable: coupe claire dans la sécurité

Le Conseil fédéral a présenté aujourd'hui les principaux éléments du programme de réduction des dépenses pour un total d'un milliard de francs durant les années 2017 à 2019. 

Le Conseil fédéral a présenté aujourd'hui les principaux éléments du programme de réduction des dépenses pour un total d'un milliard de francs durant les années 2017 à 2019. Comme l'UDC l'avait craint lors du débat parlementaire sur le développement de l'armée, le gouvernement taille une fois de plus dans la défense nationale. Un choix totalement irresponsable face à la guerre en Ukraine et en Syrie, au risque terroriste persistant et aux immenses mouvements migratoires vers l'Europe.

Les dépenses fédérales ont plus que doublé depuis 1990. Hormis la défense nationale et l'agriculture, toutes les charges de la Confédération ont augmenté, en partie même massivement. Pour faire des économies, il s'agit donc surtout de couper dans les dépenses qui ont connu une croissance disproportionnée, soit en particulier les charges de personnel de la Confédération, l'aide au développement et le budget culturel.

L'UDC rappelle en outre aux autres partis de droite la promesse faite en commun de geler les dépenses publiques à leur niveau de 2014, soit à 64 milliards de francs au total.

La sécurité générale en Europe s'est considérablement détériorée ces derniers mois avec l'afflux de réfugiés, d'une part, les événements guerriers à seulement quelques heures d'avion, d'autre part. Il est proprement irresponsable dans un tel contexte de faire des économies dans la sécurité. Pour remplir sa mission, l'armée a besoin d'au moins 5 milliards de francs par an. Voilà la seule manière d'assurer le développement de l'armée et aussi de lui permettre de soutenir le Corps suisse des gardes- frontière pour la surveillance des frontières nationales.

Le bienfondé des craintes clairement exprimées par l'UDC durant l'examen parlementaire du développement de l'armée est aujourd'hui confirmé par le projet de programme de stabilisation des finances fédérales. L'UDC attend des partis du centre qu'ils annoncent la couleur et fassent suivre d'actes les belles promesses faites au moment de la discussion sur le développement de l'armée.