Articles dans
le temps
Un vote UDC est un vote utile
24.09.2006

Un vote UDC est un vote utile

La politique d'une UDC renforcée après les dernières élections et occupant deux sièges au Conseil fédéral porte des fruits. C'est dire qu'un vote UDC est un vote utile. Après quinze années de...

(UDC) La politique d'une UDC renforcée après les dernières élections et occupant deux sièges au Conseil fédéral porte des fruits. C'est dire qu'un vote UDC est un vote utile. Après quinze années de pression permanente, après une initiative sur l'asile rejetée de justesse et d'innombrables interventions au Parlement fédéral, une claire majorité populaire soutient maintenant la politique des étrangers de l'UDC. L'acceptation des lois sur l'asile et sur les étrangers est un signal clair. Il s'agit maintenant de mettre fin également à la constante violation de nos règles culturelles et sociales ainsi que de nos valeurs fondamentales démocratiques et chrétiennes par des étrangers qui refusent de s'intégrer.

Quand la multiplication des abus et dysfonctionnements est constamment minimisée, dissimulée ou même protégée par les milieux de gauche, le peuple finit bien une fois par en avoir assez. Ce moment est venu ce dimanche de votation. L'hypocrite politique bienpensante de la gauche a échoué. Les faux réfugiés, les immigrants clandestins, l'immigration dans notre système social et les mariages de complaisance n'ont aucun rapport avec l'amour du prochain ou la tradition humanitaire. Ce sont des abus dont le peuple a fini par se rendre compte. Les citoyennes et les citoyens ont donc fort justement soutenu les nouvelles lois sur l'asile et sur les étrangers qui permettront de prendre des mesures efficaces pour rétablir le bon fonctionnement du domaine de l'asile et des étrangers.

Mais les nombreux problèmes que pose la proportion élevée d'étrangers en Suisse ne sont pas résolus pour autant, beaucoup s'en faut. Il s'agira notamment dans les mois et les années à venir de corriger la procédure de naturalisation qui échappe au contrôle (le nombre de naturalisations explose). En outre, il faut mettre fin aux tentatives d'éluder ou de violer nos principes sociaux, culturels et chrétiens de la part d'étrangers qui refusent de s'intégrer (exemples: le débat sur le foulard, les dispensations des cours de natation, les problèmes dans les écoles, la violence des étrangers, les litiges concernant les minarets, etc.).

Victoire contre l'initiative COSA
L'UDC se réjouit du rejet de l'initiative COSA. Il faut rappeler que ce non du peuple est l'unique mérite de l'UDC qui a réussi à obtenir au dernier moment l'accord du PDC et du PRD pour que les sept milliards de francs provenant des réserves d'or de la BNS soient versés au fonds AVS. Cette entente a permis de mettre sur pied une sorte de contreprojet qui a attiré nombre d'indécis dans le camp des adversaires de cette initiative. Le résultat de cette votation est donc un mandat clair et net du peuple de verser rapidement à l'AVS les sept milliards de francs provenant des réserves d'or.

Berne, 24 septembre 2006

24.09.2006

Un vote UDC est un vote utile

La politique d'une UDC renforcée après les dernières élections et occupant deux sièges au Conseil fédéral porte des fruits. C'est dire qu'un vote UDC est un vote utile. Après quinze années de...

(UDC) La politique d'une UDC renforcée après les dernières élections et occupant deux sièges au Conseil fédéral porte des fruits. C'est dire qu'un vote UDC est un vote utile. Après quinze années de pression permanente, après une initiative sur l'asile rejetée de justesse et d'innombrables interventions au Parlement fédéral, une claire majorité populaire soutient maintenant la politique des étrangers de l'UDC. L'acceptation des lois sur l'asile et sur les étrangers est un signal clair. Il s'agit maintenant de mettre fin également à la constante violation de nos règles culturelles et sociales ainsi que de nos valeurs fondamentales démocratiques et chrétiennes par des étrangers qui refusent de s'intégrer.

Quand la multiplication des abus et dysfonctionnements est constamment minimisée, dissimulée ou même protégée par les milieux de gauche, le peuple finit bien une fois par en avoir assez. Ce moment est venu ce dimanche de votation. L'hypocrite politique bienpensante de la gauche a échoué. Les faux réfugiés, les immigrants clandestins, l'immigration dans notre système social et les mariages de complaisance n'ont aucun rapport avec l'amour du prochain ou la tradition humanitaire. Ce sont des abus dont le peuple a fini par se rendre compte. Les citoyennes et les citoyens ont donc fort justement soutenu les nouvelles lois sur l'asile et sur les étrangers qui permettront de prendre des mesures efficaces pour rétablir le bon fonctionnement du domaine de l'asile et des étrangers.

Mais les nombreux problèmes que pose la proportion élevée d'étrangers en Suisse ne sont pas résolus pour autant, beaucoup s'en faut. Il s'agira notamment dans les mois et les années à venir de corriger la procédure de naturalisation qui échappe au contrôle (le nombre de naturalisations explose). En outre, il faut mettre fin aux tentatives d'éluder ou de violer nos principes sociaux, culturels et chrétiens de la part d'étrangers qui refusent de s'intégrer (exemples: le débat sur le foulard, les dispensations des cours de natation, les problèmes dans les écoles, la violence des étrangers, les litiges concernant les minarets, etc.).

Victoire contre l'initiative COSA
L'UDC se réjouit du rejet de l'initiative COSA. Il faut rappeler que ce non du peuple est l'unique mérite de l'UDC qui a réussi à obtenir au dernier moment l'accord du PDC et du PRD pour que les sept milliards de francs provenant des réserves d'or de la BNS soient versés au fonds AVS. Cette entente a permis de mettre sur pied une sorte de contreprojet qui a attiré nombre d'indécis dans le camp des adversaires de cette initiative. Le résultat de cette votation est donc un mandat clair et net du peuple de verser rapidement à l'AVS les sept milliards de francs provenant des réserves d'or.

Berne, 24 septembre 2006