Articles dans
le temps
Une conseillÈre fédérale poursuit la politique inefficace de sa devanciÈre
31.08.2011

Une conseillÈre fédérale poursuit la politique inefficace de sa devanciÈre

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga prend le même chemin que la ministre qui l'a précédée dans sa fonction. Comme celle-ci, elle tente de détourner l'attention de l'inefficacité de sa...

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga prend le même chemin que la ministre qui l'a précédée dans sa fonction. Comme celle-ci, elle tente de détourner l'attention de l'inefficacité de sa politique d'asile en changeant de directeur à la tête de l'ODM. En revoyant Alard du Bois-Reymond, directeur de l'Office fédéral de la migration, elle confirme qu'elle-même et ses services sont dépassés par les événements dans le domaine de l'asile. L'UDC invite Madame Sommaruga à intervenir enfin contre le chaos qui s'étend dans le secteur de l'asile et à apporter les corrections indispensables à la procédure d'asile et à l'exécution des mesures. Le carrousel au niveau du personnel et les réorganisations sans fin ne servent à rien. En agissant de la sorte, sa devancière avait déjà, sans obtenir le moindre résultat positif, détruit des structures qui fonctionnaient.

L'UDC exige que la loi sur l'asile soit enfin appliquée dans toute son étendue. Il faut aussi lancer immédiatement les révisions nécessaires pour accélérer la procédure d'asile, restreindre les moyens de droit des requérants, diminuer le nombre de demandes déposées plusieurs fois et attaquer le problème des objecteurs de conscience érythréens. Par ailleurs, il faut pousser les négociations sur les accords de réadmission avec les Etats concernés afin que les requérants, qui abusent du droit d'asile suisse, puissent enfin être renvoyés dans leurs pays. L'UDC exige aussi une intervention plus dure contre les requérants d'asile récalcitrants et criminels.


Berne, 31.08.2011

31.08.2011

Une conseillÈre fédérale poursuit la politique inefficace de sa devanciÈre

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga prend le même chemin que la ministre qui l'a précédée dans sa fonction. Comme celle-ci, elle tente de détourner l'attention de l'inefficacité de sa...

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga prend le même chemin que la ministre qui l'a précédée dans sa fonction. Comme celle-ci, elle tente de détourner l'attention de l'inefficacité de sa politique d'asile en changeant de directeur à la tête de l'ODM. En revoyant Alard du Bois-Reymond, directeur de l'Office fédéral de la migration, elle confirme qu'elle-même et ses services sont dépassés par les événements dans le domaine de l'asile. L'UDC invite Madame Sommaruga à intervenir enfin contre le chaos qui s'étend dans le secteur de l'asile et à apporter les corrections indispensables à la procédure d'asile et à l'exécution des mesures. Le carrousel au niveau du personnel et les réorganisations sans fin ne servent à rien. En agissant de la sorte, sa devancière avait déjà, sans obtenir le moindre résultat positif, détruit des structures qui fonctionnaient.

L'UDC exige que la loi sur l'asile soit enfin appliquée dans toute son étendue. Il faut aussi lancer immédiatement les révisions nécessaires pour accélérer la procédure d'asile, restreindre les moyens de droit des requérants, diminuer le nombre de demandes déposées plusieurs fois et attaquer le problème des objecteurs de conscience érythréens. Par ailleurs, il faut pousser les négociations sur les accords de réadmission avec les Etats concernés afin que les requérants, qui abusent du droit d'asile suisse, puissent enfin être renvoyés dans leurs pays. L'UDC exige aussi une intervention plus dure contre les requérants d'asile récalcitrants et criminels.


Berne, 31.08.2011