Articles dans
le temps
Une défense nationale crédible a besoin de moyens
13.05.2013

Une défense nationale crédible a besoin de moyens

L'UDC a pris acte de l'idée du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et du sport (DDPS) d'entretenir une armée avec un plafond de dépenses de seulement 4,7 milliards...

L'UDC a pris acte de l'idée du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et du sport (DDPS) d'entretenir une armée avec un plafond de dépenses de seulement 4,7 milliards de francs. Or, pour garantir une défense nationale crédible, il faut au moins cinq milliards. L'UDC demande donc avec insistance au Parlement de soutenir les interventions déposées dans ce sens.

Les dépenses annuelles pour la défense nationale sont tombées de plus de 6 milliards de francs en 1990 à environ 4,4 milliards aujourd'hui. Pendant cette période, les autres charges de la Confédération ont plus que doublé. Conformément à la décision que le Parlement a prise dans le cadre du rapport 2010 sur l'armée, un plafond de dépenses de cinq milliards de francs est cependant nécessaire pour assurer une défense nationale crédible. L'effectif de l'armée doit être d'au moins 100 000 hommes et les vieux avions de combat Tiger doivent être remplacés. Il est intolérable aux yeux de l'UDC que le Conseil fédéral refuse d'appliquer l'arrêté fédéral concernant le rapport 2010 sur l'armée et d'accorder des moyens suffisants à la défense nationale. Le Parlement doit rappeler le gouvernement à l'ordre avec toute la clarté nécessaire. Le Conseil national ayant approuvé durant la session de printemps une motion en faveur d'un plafond de dépenses de 5 milliards de francs, il appartient maintenant au Conseil des Etats de prendre à son tour un engagement en faveur d'une défense nationale crédible.

Pour l'UDC, c'est une évidence: la sécurité est un important facteur de la compétitivité internationale de la Suisse et correspond à un besoin fondamental de la population.

13.05.2013

Une défense nationale crédible a besoin de moyens

L'UDC a pris acte de l'idée du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et du sport (DDPS) d'entretenir une armée avec un plafond de dépenses de seulement 4,7 milliards...

L'UDC a pris acte de l'idée du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et du sport (DDPS) d'entretenir une armée avec un plafond de dépenses de seulement 4,7 milliards de francs. Or, pour garantir une défense nationale crédible, il faut au moins cinq milliards. L'UDC demande donc avec insistance au Parlement de soutenir les interventions déposées dans ce sens.

Les dépenses annuelles pour la défense nationale sont tombées de plus de 6 milliards de francs en 1990 à environ 4,4 milliards aujourd'hui. Pendant cette période, les autres charges de la Confédération ont plus que doublé. Conformément à la décision que le Parlement a prise dans le cadre du rapport 2010 sur l'armée, un plafond de dépenses de cinq milliards de francs est cependant nécessaire pour assurer une défense nationale crédible. L'effectif de l'armée doit être d'au moins 100 000 hommes et les vieux avions de combat Tiger doivent être remplacés. Il est intolérable aux yeux de l'UDC que le Conseil fédéral refuse d'appliquer l'arrêté fédéral concernant le rapport 2010 sur l'armée et d'accorder des moyens suffisants à la défense nationale. Le Parlement doit rappeler le gouvernement à l'ordre avec toute la clarté nécessaire. Le Conseil national ayant approuvé durant la session de printemps une motion en faveur d'un plafond de dépenses de 5 milliards de francs, il appartient maintenant au Conseil des Etats de prendre à son tour un engagement en faveur d'une défense nationale crédible.

Pour l'UDC, c'est une évidence: la sécurité est un important facteur de la compétitivité internationale de la Suisse et correspond à un besoin fondamental de la population.