Articles dans
le temps
Une fois de plus: un naturalisé poignarde un homme à Zurich
26.05.2008

Une fois de plus: un naturalisé poignarde un homme à Zurich

Une nouvelle affaire tragique montre combien il est important de soutenir l'initiative UDC sur les naturalisations. Ce week-end un homme a été mortellement blessé au cours d'une bagarre au couteau...

(UDC) Une nouvelle affaire tragique montre combien il est important de soutenir l'initiative UDC sur les naturalisations. Ce week-end un homme a été mortellement blessé au cours d'une bagarre au couteau dans le 4e arrondissement de la ville de Zurich. Le tueur présumé est un Suisse naturalisé originaire de la République dominicaine.

Il semble que cet acte ait été motivé par un refus de priorité sur la route. L'escalade de la violence à la suite de litiges aussi mineurs indique bien que le seuil moral retenant des individus de ce genre de commettre un acte criminel ne cesse de baisser. Rappelons qu'un malfaiteur naturalisé ne peut pas être expulsé du pays, si bien que la justice perd cet important instrument.

La série des actes de violence se poursuit et illustre quasi tous les jours les graves dysfonctionnements dans la procédure de naturalisation. Cela doit cesser et c'est bien pour cette raison qu'il faut dire clairement oui le 1er juin prochain à l'initiative sur les naturalisations.

Berne, 26 mai 2008

26.05.2008

Une fois de plus: un naturalisé poignarde un homme à Zurich

Une nouvelle affaire tragique montre combien il est important de soutenir l'initiative UDC sur les naturalisations. Ce week-end un homme a été mortellement blessé au cours d'une bagarre au couteau...

(UDC) Une nouvelle affaire tragique montre combien il est important de soutenir l'initiative UDC sur les naturalisations. Ce week-end un homme a été mortellement blessé au cours d'une bagarre au couteau dans le 4e arrondissement de la ville de Zurich. Le tueur présumé est un Suisse naturalisé originaire de la République dominicaine.

Il semble que cet acte ait été motivé par un refus de priorité sur la route. L'escalade de la violence à la suite de litiges aussi mineurs indique bien que le seuil moral retenant des individus de ce genre de commettre un acte criminel ne cesse de baisser. Rappelons qu'un malfaiteur naturalisé ne peut pas être expulsé du pays, si bien que la justice perd cet important instrument.

La série des actes de violence se poursuit et illustre quasi tous les jours les graves dysfonctionnements dans la procédure de naturalisation. Cela doit cesser et c'est bien pour cette raison qu'il faut dire clairement oui le 1er juin prochain à l'initiative sur les naturalisations.

Berne, 26 mai 2008