Articles dans
le temps
Voyez comme la gauche détruit notre pays!
23.01.2007

Voyez comme la gauche détruit notre pays!

Ils remettent ça! Après les manifestations violentes et destructrices contre des banques, bâtiments administratifs et magasins le 30 décembre dernier à Granges, les extrémistes de gauche frappent...

(UDC) Ils remettent ça! Après les manifestations violentes et destructrices contre des banques, bâtiments administratifs et magasins le 30 décembre dernier à Granges, les extrémistes de gauche frappent une nouvelle fois trois semaines plus tard. Dans la nuit de dimanche à lundi, des attentats à la peinture ont été commis en ville de Zurich faisant des dégâts pour plus de 100 000 francs. 24 heures plus tard, les bâtiments du service d'information national et du Secrétariat d'Etat à l'économie à Berne ont été les cibles d'objets incendiaires et gravement endommagés. La violence d'extrême-gauche se dirige frontalement contre l'Etat et la société. La gauche montre son vrai visage.

Les enjeux des élections fédérales 2007 sont de plus en plus évidents. Celles et ceux qui voteront rouge-vert en octobre accéléreront la déchéance de la Suisse. La politique rouge-verte pratiquée ces dernières années a poussé la Suisse dans la médiocrité. Endettement de l'AI, endettement de la Confédération, naturalisations en masse, problèmes d'intégration et scolaires, abus dans presque tous les domaines, voilà les conséquences de cette politique dont pâtiront encore plusieurs générations.

La politique du laisser-faire, la minimisation, voire le refoulement systématique des vrais problèmes encouragent les violences d'extrême-gauche. Celles-ci éclatent tous les jours ou presque dans une ville de Suisse. On est frappé de constater que ces exactions gauchistes contre l'Etat, contre l'économie et contre la société se produisent surtout dans les villes dirigées par la gauche. Manifestement, les mouvements d'extrême-gauche semblent y trouver un terreau particulièrement favorable.

L'UDC exige que la violence d'extrême-gauche soit rigoureusement combattue, notamment par l'interdiction des manifestants masqués ainsi que par l'arrestation et la punition sévère des coupables. Les extrémistes de gauche violents arrêtés doivent être rendus responsables de l'ensemble des dégâts causés par la manifestation si celle a dégénéré

Berne, le 23 janvier 2007

23.01.2007

Voyez comme la gauche détruit notre pays!

Ils remettent ça! Après les manifestations violentes et destructrices contre des banques, bâtiments administratifs et magasins le 30 décembre dernier à Granges, les extrémistes de gauche frappent...

(UDC) Ils remettent ça! Après les manifestations violentes et destructrices contre des banques, bâtiments administratifs et magasins le 30 décembre dernier à Granges, les extrémistes de gauche frappent une nouvelle fois trois semaines plus tard. Dans la nuit de dimanche à lundi, des attentats à la peinture ont été commis en ville de Zurich faisant des dégâts pour plus de 100 000 francs. 24 heures plus tard, les bâtiments du service d'information national et du Secrétariat d'Etat à l'économie à Berne ont été les cibles d'objets incendiaires et gravement endommagés. La violence d'extrême-gauche se dirige frontalement contre l'Etat et la société. La gauche montre son vrai visage.

Les enjeux des élections fédérales 2007 sont de plus en plus évidents. Celles et ceux qui voteront rouge-vert en octobre accéléreront la déchéance de la Suisse. La politique rouge-verte pratiquée ces dernières années a poussé la Suisse dans la médiocrité. Endettement de l'AI, endettement de la Confédération, naturalisations en masse, problèmes d'intégration et scolaires, abus dans presque tous les domaines, voilà les conséquences de cette politique dont pâtiront encore plusieurs générations.

La politique du laisser-faire, la minimisation, voire le refoulement systématique des vrais problèmes encouragent les violences d'extrême-gauche. Celles-ci éclatent tous les jours ou presque dans une ville de Suisse. On est frappé de constater que ces exactions gauchistes contre l'Etat, contre l'économie et contre la société se produisent surtout dans les villes dirigées par la gauche. Manifestement, les mouvements d'extrême-gauche semblent y trouver un terreau particulièrement favorable.

L'UDC exige que la violence d'extrême-gauche soit rigoureusement combattue, notamment par l'interdiction des manifestants masqués ainsi que par l'arrestation et la punition sévère des coupables. Les extrémistes de gauche violents arrêtés doivent être rendus responsables de l'ensemble des dégâts causés par la manifestation si celle a dégénéré

Berne, le 23 janvier 2007