Articles dans
le temps
Non à une fausse bonne idée. Préservons l’AVS !
04.09.2009

Non à une fausse bonne idée. Préservons l’AVS !

Exposé de Jean Fattebert, anc. conseiller national, anc. vice-président UDC Suisse, Villars-Bramard (VD) C’est une fausse bonne idée qui est servie à la population le 27 septembre prochain. En...

Jean Fattebert, anc. conseiller national, anc. vice-président UDC Suisse, Villars-Bramard (VD)

C'est une fausse bonne idée qui est servie à la population le 27 septembre prochain. En effet, le sujet proposé veut séparer le fonds AVS du fonds AI en ponctionnant 5 milliards de francs du premier au profit du second. De plus, la proposition du futur retraité Couchepin augmente la TVA à 8% et subtilise ainsi 1.2 milliard de francs annuels supplémentaires des poches du citoyen. De fait, l'AVS se verra amputée de 5 milliards de francs qui auront des conséquences sur les rentes versées aux retraités et la consommation sera également surtaxée par la hausse de la TVA. L'Etat se servira donc deux fois sur le dos des personnes âgées.

En réalité, la seule bonne idée à retenir du projet de M. Couchepin est la séparation du fonds AVS du fonds AI afin que les rentes destinées aux retraités cessent d'entretenir les abus de l'AI. Sans compter les 5 milliards offerts comme capital de départ au fonds AI, la dette de l'AI envers l'AVS est déjà d'environs 15 milliards de francs au moment de l'entrée en vigueur de la loi. Si votre baignoire a un trou, il vous faut d'abord la réparer avant de reverser de l'eau, sans quoi l'eau que vous allez verser va immanquablement fuir par le trou. Il en va de même pour l'AI qu'il faut d'abord assainir en profondeur.

Les aînés seront sacrifiés
La population doit être consciente qu'un Oui le 27 septembre aura des conséquences dramatiques pour les aînés. En effet, outre le pillage des rentes tel que présenté, l'augmentation de la TVA, taxe antisociale par execellence, à 8% va principalement toucher les personnes âgées dont la plupart vivent dans des conditions précaires. De plus, la crise économique aura assurément pour effet de tendre à la baisse des prestations AVS. Les « vieux » ont assez donné !

  • Pillage de 20 milliards de francs destinés aux aînés au profit de l'AI et de ses abus.
  • Augmentation à 8% de TVA, donc diminution du pouvoir d'achat alors que la rente maximum de l'AVS frise le ridicule avec ses Frs 2280.-
  • Le tout alors que le monde vit une importante crise économique et que les aides sont appelées à baisser.

Un Non à l'augmentation de la TVA est un Oui à l'AVS
En cas de Non à l'augmentation de la TVA le 27 septembre, il sera ensuite possible de dissocier les deux fonds AVS et AI et de capitaliser le fonds AI par un emprunt à la Caisse générale de la Confédération ou grâce aux marchés publics à l'aide d'obligations. Actuellement, les marchés publics se portent bien et sont une solution crédible qui n'a peut-être même pas été étudiée par les services de M. Couchepin.

Une 6e révision pour sauver l'AI
L'AI ne pourra être sauvée et pérenisée que grâce à une 6e révision qui s'attaquera aux abus inacceptables commis dans cette oeuvre sociale. L'AI ne saurait trouver son salut en écrasant le citoyen sous des taxes ou en pillant d'autres oeuvres sociales tels que l'AVS. Seul un Non le 27 septembre permettera d'amener de vrais solutions d'avenir à l'AI et de protéger notre AVS.

C'est donc pour toutes ces raisons et par solidarité avec l'ancienne génération qui a tant donné pour notre pays que le comité des Seniors contre l'augmentation de la TVA vous invite à voter Non le 27 septembre à une hausse à 8% de la TVA.

04.09.2009

Non à une fausse bonne idée. Préservons l’AVS !

Exposé de Jean Fattebert, anc. conseiller national, anc. vice-président UDC Suisse, Villars-Bramard (VD) C’est une fausse bonne idée qui est servie à la population le 27 septembre prochain. En...

Jean Fattebert, anc. conseiller national, anc. vice-président UDC Suisse, Villars-Bramard (VD)

C'est une fausse bonne idée qui est servie à la population le 27 septembre prochain. En effet, le sujet proposé veut séparer le fonds AVS du fonds AI en ponctionnant 5 milliards de francs du premier au profit du second. De plus, la proposition du futur retraité Couchepin augmente la TVA à 8% et subtilise ainsi 1.2 milliard de francs annuels supplémentaires des poches du citoyen. De fait, l'AVS se verra amputée de 5 milliards de francs qui auront des conséquences sur les rentes versées aux retraités et la consommation sera également surtaxée par la hausse de la TVA. L'Etat se servira donc deux fois sur le dos des personnes âgées.

En réalité, la seule bonne idée à retenir du projet de M. Couchepin est la séparation du fonds AVS du fonds AI afin que les rentes destinées aux retraités cessent d'entretenir les abus de l'AI. Sans compter les 5 milliards offerts comme capital de départ au fonds AI, la dette de l'AI envers l'AVS est déjà d'environs 15 milliards de francs au moment de l'entrée en vigueur de la loi. Si votre baignoire a un trou, il vous faut d'abord la réparer avant de reverser de l'eau, sans quoi l'eau que vous allez verser va immanquablement fuir par le trou. Il en va de même pour l'AI qu'il faut d'abord assainir en profondeur.

Les aînés seront sacrifiés
La population doit être consciente qu'un Oui le 27 septembre aura des conséquences dramatiques pour les aînés. En effet, outre le pillage des rentes tel que présenté, l'augmentation de la TVA, taxe antisociale par execellence, à 8% va principalement toucher les personnes âgées dont la plupart vivent dans des conditions précaires. De plus, la crise économique aura assurément pour effet de tendre à la baisse des prestations AVS. Les « vieux » ont assez donné !

Un Non à l'augmentation de la TVA est un Oui à l'AVS
En cas de Non à l'augmentation de la TVA le 27 septembre, il sera ensuite possible de dissocier les deux fonds AVS et AI et de capitaliser le fonds AI par un emprunt à la Caisse générale de la Confédération ou grâce aux marchés publics à l'aide d'obligations. Actuellement, les marchés publics se portent bien et sont une solution crédible qui n'a peut-être même pas été étudiée par les services de M. Couchepin.

Une 6e révision pour sauver l'AI
L'AI ne pourra être sauvée et pérenisée que grâce à une 6e révision qui s'attaquera aux abus inacceptables commis dans cette oeuvre sociale. L'AI ne saurait trouver son salut en écrasant le citoyen sous des taxes ou en pillant d'autres oeuvres sociales tels que l'AVS. Seul un Non le 27 septembre permettera d'amener de vrais solutions d'avenir à l'AI et de protéger notre AVS.

C'est donc pour toutes ces raisons et par solidarité avec l'ancienne génération qui a tant donné pour notre pays que le comité des Seniors contre l'augmentation de la TVA vous invite à voter Non le 27 septembre à une hausse à 8% de la TVA.