Franc-parler avril 2014

Une armée sans force aérienne est comme une maison sans toit

À travers la loi sur le fonds Gripen, sur laquelle les citoyens se prononceront le 18 mai 2014, il a été expressément donné la possibilité au peuple de se prononcer sur le renouvellement des forces aériennes et sur l’acquisition de nouveaux avions de combat. Nous sommes ainsi face à une décision déterminante. Voulons-nous encore disposer à l’avenir d’une armée crédible, ou pas? Celle-ci implique en effet indissociablement un bouclier aérien qui fonctionne. La décision populaire du 18 mai aura donc des conséquences de grande ampleur. Les 54 avions de combat Tiger, qui auront bientôt 40 ans, seraient certes retirés de la flotte en cas de NON, mais sans acquisition de nouveaux avions de combats modernes. Il s’agit donc en fin de compte de principes clés de notre pays. L’indépendance et la neutralité ne peuvent être maintenues sans une défense nationale crédible. C’est pourquoi il faut impérativement voter OUI.

Feuilleter l'édition actuelle
PDF de l'édition actuelle