Initiative populaire «Pour le renvoi effectif des étrangers criminels (initiative de mise en œuvre)»
Votation populaire du 28. février 2016

 

Initiative populaire «Pour le renvoi effectif des étrangers criminels (initiative de mise en œuvre)»

C’est écrit noir sur blanc. La Berne fédérale refuse de mettre en œuvre l’initiative sur le renvoi conformément à la volonté du peuple. L’adaptation de loi décidée par le Parlement n’apportera aucune plus-value en pratique, mais ne fera que cimenter la pratique laxiste en matière de renvois. Heureusement, l’UDC l’a compris à temps. Nous permettons aux citoyens de corriger le cap en votant oui à l’initiative de mise en œuvre le 28 février 2016.

Garantir enfin notre sécurité! OUI au renvoi effectif des étrangers criminels (initiative de mise en oeuvre)

​ facebook.com/initiativedemiseenoeuvre

Navigation
Votation populaire du
28.
févr. 2016
Filtrer les cantons:
>> Publiez maintenant votre témoignage
Monsieur
Thierry
Dubois
1182 Gilly (VD)
Médecin
«Pour garantir notre démocratie et respecter la volonté du peuple : OUI au renvoi effectif des étrangers criminels.»
Monsieur
Stefano
Bottali
Echallens (VD)
Indépendant
«l'UDC nous rappelle à nos valeurs patriotiques que nous ont enseignées nos ancêtres; l'amour de la famille, la neutralité, les traditions.»
Monsieur
Philippe
Ducommun
Lausanne (VD)
inspecteur de police
«Confronté régulièrement à de tels individus, il est grand temps de passer aux actes et d'appliquer la décision du peuple.»
Monsieur
Roland
Maillard
Vevey (VD)
Enseignant
«Aller voter le 28 février est une démonstration d'attachement à une vraie démocratie, celle de la Suisse indépendante et neutre.»
Monsieur
Nicolas
Fardel
La Tour-de-Peilz (VD)
Secrétaire administratif de l'UDC Vaud
«Aujourd'hui, la proportion d'étrangers dans les prisons suisses atteint 73%. Les criminels doivent impérativement quitter notre pays !»
Monsieur
Kevin
Grangier
Villeneuve (VD)
Secrétaire général de l'UDC Vaud
«Je soutiens cette initiative indispensable à notre sécurité afin d'obliger la classe politique à appliquer enfin la volonté populaire.»
Monsieur
Arthur
Petit
Rolle (VD)
Conseiller en Prévoyance & Patrimoine
«Il est impensable que les politiques n'appliquent pas la volonté populaire! Voter oui le 28 février c'est leur montrer qui a le dernier mot.»
Madame
Marie-Agnès
Bertinat
Genève (GE)
Courtepointière indépendante
«Les femmes ont tout à gagner à voter oui à l'initiative de mise en œuvre car plus de 60% des viols sont commis par des étrangers en 2014.»
Monsieur
Didier
Spies
Courroux (JU)
Sécurité
«Pour plus de sécurité et pour le respect de la volonté populaire, soutenons l‘initiative de mise en oeuvre!»
Madame
Christina
Darcey
Châbles (FR)
ancienne députée (NE)
«Tout Etat de droit qui se respecte doit lutter contre la criminalité en générale et contre l'importation de la criminalité étrangère en particulier.»
Monsieur
Denis
Rubattel
Assens (VD)
Officier de carrière
«En bafouant la mise en oeuvre de l'initiative, les autorités contribuent à augmenter la mise en danger de notre population!»
Monsieur
Fatton
Lucas
Les Verrières (NE)
Chef circulation des trains
«La classe politique a suffisamment joué avec l'intégrité physique des gens en voulant protéger les criminels. Sifflons la fin de la récréation!»
Monsieur
Anthony
Marchand
Cugy (FR)
Etudiant EPFL
«Il est primordial de soutenir l'initiative d'application pour que la volonté populaire soit respectée!»
Monsieur
Jérôme
Desmeules
Fully (VS)
informaticien
«Votons OUI à l'initiative de mise en oeuvre, parce que garder ces criminels, c'est une insulte pour tous les étrangers bien intégrés.»
Archives
Jahr:   2000      2017
2016
19. févr. Ingérence du Parti socialiste français dans les affaires intérieures helvétiques (Oskar Freysinger) Editoriaux
18. févr. Les étrangers criminels, une chance pour la Suisse ? (Jean-Luc Addor) Editoriaux
09. févr. Pour une Suisse sûre (Toni Brunner) Franc-parler février 2016
09. févr. La bonne réponse au bon moment (Gregor Rutz) Franc-parler février 2016
29. janv. Dire OUI pour que les étrangers criminels soient enfin obligatoirement expulsés Conférences de presse
29. janv. Il s'agit d'étrangers criminels et non pas de pauvres ignorants (Adrian Amstutz) Exposés
29. janv. L'initiative de mise en œuvre et la pratique face à la délinquance en matière d'assistance sociale (Barbara Steinemann) Exposés
29. janv. La bonne réponse au bon moment (Gregor Rutz) Exposés
29. janv. Oui à la sécurité ! (Oskar Freysinger) Exposés
27. janv. L'expulsion obligatoire est constitutionnelle (Manfred Bühler) Editoriaux
25. janv. Pour une Suisse sûre (Toni Brunner) Exposés
25. janv. Penser à la sécurité et aux victimes (Céline Amaudruz) Franc-parler janvier 2016
19. janv. Mensonges et tromperies (Lukas Reimann) Editoriaux
14. janv. Agir maintenant! (Toni Brunner) Edition spéciale de janvier 2016
14. janv. Baisse des coûts et de la criminalité (Oskar Freysinger) Edition spéciale de janvier 2016
14. janv. Expulser les étrangers criminels (Gregor Rutz) Edition spéciale de janvier 2016
14. janv. La sécurité – un important facteur économique pour la Suisse (Natalie Rickli) Edition spéciale de janvier 2016
14. janv. La loi d’application inapte du Parlement (Céline Amaudruz) Edition spéciale de janvier 2016
14. janv. Notre système social ne supporte pas les abus (Jean-Luc Addor) Edition spéciale de janvier 2016
14. janv. Le principe de proportionnalité est sauf (Hans-Ueli Vogt) Edition spéciale de janvier 2016
07. janv. Mieux protéger les victimes – expulser enfin les étrangers criminels (Adrian Amstutz) Editoriaux
01. janv. Mon vœu pour l'an nouveau: rétablir enfin la sécurité! (Toni Brunner) Articles
chargez plus