Participer
Article

Bilan intermédiaire: l’UDC a progressé dans 14 élections cantonales sur 18

Depuis les dernières élections au Conseil national, l’UDC a gagné des parts aux suffrages dans 14 élections législatives cantonales sur 18. Durant les premiers mois de cette année, elle a progressé dans cinq cantons. 

Depuis les dernières élections au Conseil national, l’UDC a gagné des parts aux suffrages dans 14 élections législatives cantonales sur 18. Durant les premiers mois de cette année, elle a progressé dans cinq cantons. Elle a bien l’intention de poursuivre sur cette voie lors les huit élections cantonales qui restent jusqu’à la fin de cette législature pour imposer sa politique en faveur d’une Suisse libre et sûre.

Dans la bataille électorale pour le siège glaronnais au Conseil des Etats, laissé vacant par This Jenny, ancien membre du groupe UDC des Chambres fédérales, le candidat de l’UDC Werner Hösli s’est clairement imposé le 1er juin 2014 face à ses deux concurrents. Près d’un électeur sur deux (49%) lui a accordé sa confiance. Agé de 52 ans, Werner Hösli dirige le home pour personnes âgées de Schwanden.

Les élections au parlement cantonal glaronnais, qui ont eu lieu en même temps, ont permis à l’UDC  de conforter sa position en passant de 26,5 à 28,9% des suffrages (tableau 1). Un siège supplémentaire a cependant été raté de justesse. Occupant 17 des 60 sièges, le groupe UDC est de loin le plus important du législatif cantonal glaronnais. Le PLR, le PDC et le PBD ont reculé dans des proportions allant jusqu’à 1,4 point-% alors que le PDC a même perdu 2,4 points-%. Le PBD et le PS ont dû chacun céder un siège aux Vert’libéraux qui ont fait leur entrée au parlement glaronnais.

Lors des élections au Grand Conseil bernois en mars 2014, l’UDC a progressé de 2,4% de suffrages, distançant ainsi nettement les autres grands partis (PS +0,2%, PBD – 4,8%, PLR + 0,4%, Verts – 0,3%; tableau 2). L’UDC bernoise a aujourd’hui la même force politique que le PLR, le PBD et le PLV réunis (28,6%).

Durant cette seule année 2014, l’UDC a progressé dans les cinq élections législatives cantonales qui ont eu lieu jusqu’ici (Obwald, Nidwald, Berne, Grisons et Glaris; tableau 3). La croissance des suffrages décrochés par l’UDC se situait entre 2,4 et 3,4 points-%. Neuf sièges parlementaires ont été gagnés.  Malgré un gain de suffrages de 2,5%, le nouveau système électoral de Nidwald a fait perdre deux sièges à l’UDC. Le PLR a cédé des parts électorales dans quatre cantons, le PS dans un canton alors que le PDC a reculé partout.

 

Figure 1 
Parts aux suffrages avant et après les élections parlementaires du 1er  juin 2014 dans le canton de Glaris

 

Figure 2
Parts aux suffrages avant et après les élections parlementaires du 30 mars 2014 dans le canton de Berne

 

Figure  3   
Modifications des parts aux suffrages de l’UDC dans les parlements cantonaux depuis le 1er janvier 2014

 

Figure 4    
Parts aux suffrages (en pour-cent) de certains partis sélectionnés dans les parlements cantonaux depuis les dernières élections au Conseil national 

 

Figure  5   
Evolution du nombre de sièges de certains partis sélectionnés dans les parlements cantonaux (état au 1er juin 2014)

 

Bilan intermédiaire depuis 2011

Depuis les dernières élections au Conseil national (octobre 2011), l’UDC a renforcé sa position dans 14 parlements cantonaux sur 18 (tableau 4). Elle a gagné globalement sept sièges malgré des pertes douloureuses dans les cantons de Thurgovie (10), St-Gall et Schwyz (6 à chaque fois). Elle a perdu les élections dans les cantons où elle avait particulièrement progressé quatre années plus tôt, soit juste après l’éviction de Christoph Blocher du Conseil fédéral et son exceptionnel succès aux élections fédérales de 2007 (à exemple du canton d’Uri  où le nombre de sièges a passé de 9 à 18 pour retomber ensuite à 14).

Actuellement, l’UDC occupe au total 571 sièges dans les parlements cantonaux, soit un bon cinquième (22%) de la totalité des mandats. Elle a réussi à augmenter de trois points-% sa part aux sièges (de 571 sur 2932 sièges en 2003 à 571 sur 2608 sièges en 2014; tableau 5). Durant cette même période, le PDC a perdu quatre points-% reculant de 624 à 455 sièges, alors que le PLR (de 667 à 512) et le PS (de 582 à 456 sièges) ont chacun cédé trois points-%.

L’UDC reste cependant largement sous-représentée dans les gouvernements cantonaux (14% de tous les sièges), mais occupe aujourd’hui plus de mandats gouvernementaux que jamais (tableau 6). La tendance lui est favorable: depuis 2012, elle a conforté sa position dans cinq conseils d’Etat: à Schwyz (de deux à trois sièges), Bâle-Campagne, Valais, Neuchâtel et Glaris (à chaque fois un siège nouvellement conquis). En Appenzell Rhodes-Extérieures, l’UDC a perdu son siège au gouvernement. Pendant ce temps, le PLR et le PDC ont perdu chacun un siège alors que la position du PS n’a pas changé. L’UDC est certes prête à assumer davantage de responsabilité dans les gouvernements cantonaux, mais elle ne le fera pas au détriment de sa politique en faveur d’une Suisse indépendante et de citoyens libres.

L’UDC a l’intention de conforter encore sa position dans les parlements cantonaux d’ici aux élections au Conseil national du 18 octobre 2015. Des élections législatives auront encore lieu dans huit cantons: en automne à Zoug, puis à Bâle-Campagne, à Lucerne, au Tessin, à Zurich, dans les deux Appenzell et le Jura. Il faut que l’UDC continue de croître aussi longtemps que les autres partis tolèrent une immigration incontrôlée, la perte d’indépendance de la Suisse et la croissance des dépenses publiques.

 

Figure  6   

Nombre de sièges de certains partis sélectionnés dans les gouvernements cantonaux (état au 1er juin 2014)

» Bilan intermédiaire (PDF)

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
24.02.2020
L'UDC Suisse apprend avec inquiétude que le nombre de personnes malades, voire décédées à cause d'une infection... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2020, de Jean-Luc Addor
La population de notre pays ne cesse d’augmenter. La cause ? Nous la connaissons tous. Ce n’est... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord