Participer
Article

Il s’agit de la sécurité du pays

Newsletter #6 par Werner Salzmann, président de l’UDC du canton de Berne, Mülchi (BE)

La sécurité ne va pas de soi. La sécurité est la tâche de l’Etat, qui doit se préparer en temps de paix pour faire face à une éventuelle crise. L’armée de l’air obsolète doit être modernisée si nous voulons vivre demain encore dans la sécurité et le bien-être.

La Suisse continue à être soumise à des menaces et des dangers, même si aucune attaque militaire ne se profile dans l’immédiat. Personne ne sait ce que sera la situation en matière de politique de sécurité dans 10 ou 20 ans. Qui aurait pensé, il y a quelques mois, qu’un conflit éclaterait en Crimée?

Nous ne devons pas nous orienter en fonction des «périodes de beau temps». L’armée doit être équipée de telle sorte qu’elle puisse garantir la sécurité du pays et de la population, et ce, également dans des situations extraordinaires. L’armée de l’air est le seul moyen qui est disponible pour la sécurité de notre espace aérien, que ce soit en temps de paix ou de crise. La Suisse a besoin d’une armée de l’air, pour surveiller son espace aérien, le contrôler et le défendre. Cette armée de l’air est encore plus importante que par le passé, puisque les attaques viennent toujours plus souvent du ciel et qu’elles sont d’une grande efficacité.

La surveillance de l’espace aérien: une tâche essentielle

La Suisse se trouve à différents points de croisement des voies aériennes internationales et a l’un des espaces aériens les plus complexes et les plus denses d’Europe. Aux quelque 710’000 vols enregistrés chaque année au-dessus de la Suisse, il faut ajouter près de 480’000 avions qui atterrissent et décollent des aéroports suisses. L’armée de l’air surveille en permanence l’espace aérien avec l’électronique et assure la police du ciel. Lors de manifestations d’importance internationale, qui doivent être protégées, l’armée de l’air se charge de la sécurité contre les attaques venant des airs. Compte tenu de la petite surface de notre pays, les délais de préalerte sont très courts. L’armée de l’air doit également être en mesure à l’avenir de maintenir en vol quatre avions de combat ou plus dans des situations spécifiques, afin d’empêcher les objets volants ennemis dans l’espace aérien suisse.

Moins d’avions, moins d’efficience

Seuls 22 Gripen doivent remplacer les 54 F-5 Tiger techniquement dépassés. Malgré ce petit nombre, la performance et l’efficience de l’armée de l’air s’en trouveront nettement augmentées. Les F-5 Tiger, qui sont peu aptes à l’engagement par mauvais temps et de nuit, doivent être remplacés par un avion de combat moderne et performant. Le Gripen dispose d’un système radar moderne et d’un armement efficace. L’avion peut être engagé dans toutes les conditions météo, le jour comme la nuit. Le Gripen convient pour les engagements air-air, les vols de reconnaissance et les engagements air-sol. Cette propriété de soutenir le combat des troupes au sol est un facteur central de la défense du pays, après l’abolition des projectiles cargo de l’artillerie.

La variante la plus avantageuse et la plus efficace

Le Gripen remplit les exigences militaires et est une variante avantageuse, tant au niveau de l’achat que de l’exploitation. Le Gripen est donc supportable d’un point de vue financier et son acquisition permet également aux autres parties de l’armée de s’équiper à un bon niveau.

Après une évaluation approfondie, le Conseil fédéral s’est prononcé en faveur de l’acquisition du Gripen, étant donné qu’il n’existe actuellement aucune alternative sérieuse à l’avion de combat Gripen.

Une armée ou pas d’armée?

Deux questions se posent en fin de compte: voulons-nous garantir ou non la sécurité de notre pays? Voulons-nous ou non une armée bien équipée? Si nous répondons oui à ces deux questions, nous devons également répondre oui à l’achat du Gripen. Les adversaires du Gripen ne s’intéressent nullement à l’avion lui-même, car celui-ci est convaincant et que l’on ne peut contester qu’il faut remplacer les anciens avions de combat par de nouveaux engins efficients. Les adversaires du Gripen s’attaquent une fois de plus à l’armée. Cette attaque contre la sécurité de notre pays doit être absolument et résolument contrée. Cette fois, avec un OUI clair au Gripen.

partager l’article
plus sur le thème
Papier de position
partager l’article
27.07.2020
Communiqué de presse
partager l’article
27.07.2020
L'UDC demande le renvoi du projet AP22+ au Conseil fédéral avec le mandat de réviser complètement ce... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord