Participer
Article

Inacceptable : les parents qui éduquent eux-mÊmes leurs enfants sont discriminés par le fisc!

Un entretien avec la conseillère nationale bernoise et jeune mère Andrea Geissbühler sur une promotion familiale mal comprise…

Un entretien avec la conseillère nationale bernoise et jeune mère Andrea Geissbühler sur une promotion familiale mal comprise.

Edition spéciale: En automne 2009 les Chambres fédérales ont décidé d’accorder une déduction fiscale de 10 000 francs sur le revenu imposable au niveau fédéral et cantonal (sans limite supérieure) pour la garde extrafamiliale des enfants. Le groupe parlementaire UDC a combattu le projet, mais sans succès. Pourquoi cette opposition, au fait?

Andrea Geissbühler: Nous avons combattu ce concept de promotion familiale parce qu’il est faux et parce qu’il défavorise fiscalement des centaines de milliers de parents. Cette déduction fiscale profite exclusivement aux familles ayant deux revenus et qui font garder et éduquer leurs enfants par des tiers payés. Les parents qui s’occupent eux-mêmes de leurs enfants et renoncent à cet effet à un second salaire tout en ayant d’autres dépenses restent les mains vides. Voilà une discrimination fiscale inacceptable.

Comment imaginez-vous et l’UDC un meilleur soutien fiscal à la famille?

Comme mère bernoise, je me permets de citer Jeremias Gotthelf qui a écrit: « Im Hause muss beginnen, was leuchten soll im Vaterland » (c’est à la maison que se construit le futur pilier de la patrie). L’UDC aussi se bat pour la responsabilité individuelle et combat les tendances à déléguer les tâches éducatives à l’Etat. En réponse à la décision discriminatrice du Parlement, elle a donc déposé une initiative ayant le texte suivant: « Les parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants doivent bénéficier d’une déduction fiscale au moins égale à celle accordée aux parents qui confient la garde de leurs enfants à des tiers. »Je crois que Gotthelf aurait signé cette initiative!

Ne risquez-vous pas de créer ainsi une subvention selon le principe de l’arrosoir?

Selon ma conception de la politique familiale, le choix de la garde des enfants doit être fait en fonction du bien-être des enfants et non pas sur la base de considérations fiscales. Dans la situation actuelle, nous avons en Suisse deux catégories de parents: ceux qui transmettent leurs tâches éducatives et de garde à l’Etat et qui bénéficient ainsi d’un privilège fiscal et ceux qui s’occupent eux-mêmes de leurs enfants et qui sont exclus de cet avantage. Chacun comprendra que ce régime est très loin de la justice fiscale. Du point de vue de la politique familiale, il est également faux de récompenser les parents qui délèguent leurs obligations éducatives à l’Etat.

Pourtant, de bonnes expériences ont été faites avec cette politique familiale dans les pays scandinaves…

Faux! Le fait est que les familles ne bénéficient d’aucun allègement fiscal en Suède, par exemple. Mais d’un autre côté presque tous les pays scandinaves ont emprunté la voie jugée également juste par l’UDC et qui consiste à verser une allocation d’éducation aux parents qui n’ont pas recours aux offres de garde des enfants mises en place par l’Etat. Nous devrions en prendre de la graine…

 

 

partager l’article
par l’auteur
UDC conseillère nationale (BE)
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
06.03.2020
Une fois de plus le Conseil fédéral distribue à l'étranger des millions de francs gagnés par la... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
24.02.2020
L'UDC Suisse apprend avec inquiétude que le nombre de personnes malades, voire décédées à cause d'une infection... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Armée

La sécurité de la population.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord