Participer
Article

Le point de vue du président du parti

Chers Membres, Chargés de fonctions, Sympathisants et Amis de l’UDC,

Pour commencer je tiens à vous remercier de tout cœur de votre engagement. Votre soutien nous permet de poursuivre durant la nouvelle année notre combat pour notre belle patrie, la Suisse, pour la sauvegarde de la souveraineté, de la neutralité, de l’indépendance et de la sécurité de notre pays.

Je félicite ensuite au nom de toute l’UDC nos deux conseillers fédéraux – Ueli Maurer pour son brillant et historique résultat lors de l’élection à la présidence de la Confédération en 2019 et Guy Parmelin pour la reprise du département de l’économie. Nous leur souhaitons plein succès à tous les deux!

En novembre dernier nous avons certes perdu la votation sur notre initiative pour l’autodétermination, mais notre projet a tout de même eu des effets remarquables. C’est grâce à ce débat que le Conseil fédéral a été chargé de faire un rapport sur le rôle croissant desdites « soft laws », ces règlementations internationales sans contrainte juridique immédiate dont fait également partie le Pacte de l’ONU pour les migrations. L’UDC a été le seul parti à mettre d’emblée en garde contre cette convention et à s’opposer à sa signature. Sans l’initiative pour l’autodétermination, le Conseil fédéral aurait approuvé sans autre forme de procès cet accord instituant une circulation libre et incontrôlée des personnes au niveau mondial.

L’immigration reste un thème brûlant. En réunissant rapidement les signatures nécessaires au dépôt de l’initiative de limitation, nos membres ont clairement fait comprendre en 2018 que la Suisse entend reprendre le contrôle de l’immigration sur son territoire, donc supprimer la libre circulation des personnes. Chaque année 60 000 à 80 000 personnes immigrent en Suisse en chiffres nets. Les conséquences de cet afflux sont douloureuses: l’emploi est de plus en plus menacé, notamment pour les salariés âgés qui sont remplacés par des jeunes immigrants moins chers. Entre 2011 et 2017, le nombre de personnes de plus de 50 ans vivant de l’aide sociale a passé de 38’500 à 54’615. Les logements libres se raréfient avec pour conséquence une hausse des loyers et des prix immobiliers. Nos beaux paysages sont bétonnés. Les trains, les routes et les écoles sont bondés. Qui plus est, près de la moitié des assistés sociaux sont des étrangers. Les charges sociales des communes explosent.

Voilà des raisons largement suffisantes pour que le Suisse ne conclue pas un accord-cadre avec l’UE qui lui impose la reprise automatique de droit européen, donc qui restreint nos droits populaires et mine massivement la démocratie directe. Ce n’est que grâce aux pressions de l’UDC que le Conseil fédéral n’ose pas approuver le projet d’accord présent. Mais d’un autre côté, il n’a pas non plus le courage de s’opposer clairement au résultat inacceptable des négociations. Cette faiblesse est inadmissible, car cet accord subordonne notre pays aux institutions UE, lui impose une reprise dite dynamique, mais en réalité automatique de droit UE et soumet la Suisse à la Cour de justice UE.

L’année politique 2019 sera largement marquée par les élections fédérales du 20 octobre. Des élections ne sont pas un but en soi. Si nous voulons les gagner, c’est parce que nous voulons continuer notre combat pour la liberté et la sécurité de la Suisse. Face au projet d’accord-cadre, nous sommes la seule force politique qui s’est opposée d’emblée à la reprise obligatoire de droit UE. Le ralliement à cette position d’une gauche politique habituellement admiratrice de l’UE n’est que pure propagande électoraliste. Donnez donc votre voix le 20 octobre prochain aux candidates et candidats de l’UDC, le seul parti qui s’engage depuis toujours inlassablement pour la sauvegarde de notre patrie, pour notre Suisse.

Je vous souhaite à toutes et à tous ainsi qu’à vos familles un bon départ dans la nouvelle année, santé et prospérité en 2019!

Albert Rösti
Président UDC Suisse

partager l’article
Kategorien
#le point de vue du président du parti
par l’auteur
UDC conseiller national (BE)
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019, de Adrian Amstutz
Celles et ceux qui ne voteront pas pour l’UDC le 20 octobre aideront ceux qui expédient notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019
L’UDC demande d’urgence le lancement d’un programme de revitalisation pour sauvegarder l’emploi en Suisse. Les crises politiques... lire plus
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019
Le Conseil national a débattu de l’initiative populaire «Pour une immigration modérée» lors de la session d’automne.... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Armée

La sécurité de la population.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre