Participer
Article

Moins d’impôts, plus de justice – tous en profitent !

Depuis des années l’UDC se bat pour une réduction des impôts afin d’atténuer les charges qui pèsent sur les entreprises et l’artisanat. Une réduction de la charge fiscale profite à tous : aux…

Depuis des années l’UDC se bat pour une réduction des impôts afin d’atténuer les charges qui pèsent sur les entreprises et l’artisanat. Une réduction de la charge fiscale profite à tous : aux entreprises qui ont plus de moyens pour investir, aux particuliers qui ont plus d’argent à disposition pour vivre. L’initiative de Gastrosuisse poursuit le même but, en demandant à ce que le taux de TVA appliqué aux restaurants soit le même que pour les denrées alimentaires.

Chaque année, les impôts et taxes poursuivent leur hausse. Les contribuables sont toujours priés de passer à la caisse et les dépenses de l’Etat augmentent. Il y a huit ans, l’UDC a mandaté une étude sur la part des prélèvements forcés, c’est-à-dire tous les impôts que nous sommes obligés de verser à l’Etat – de la taxe poubelle aux impôts, en passant par l’assurance maladie.

Le résultat de cette étude, rédigée par l’Université de St.-Gall en été 2002, était effrayant : la part des prélèvements forcés était à l’époque déjà de plus de 60% du PIB. Ceci signifie que pour chaque franc que nous gagnons, 60 centimes retournent à l’Etat sous une forme ou sous une autre. Ou autrement dit : jusqu’au mois d’août, nous ne travaillons que pour l’Etat. Ce qui freine l’économie et réduit le pouvoir d’achat des citoyennes et citoyens.

La TVA pèse sur la classe moyenne
La TVA est un impôt particulièrement injuste, puisqu’il touche la consommation. Il pèse donc tout particulièrement sur les familles et sur les actifs aux salaires faibles à modérés. Le taux ordinaire de TVA est de 7,6% en Suisse. Des taux spéciaux s’appliquent à l’hôtellerie (3,6%) et aux denrées alimentaires de base (2,4%).

L’initiative populaire lancée en avril par Gastrosuisse vise à réduire le taux de TVA appliqué aux services gastronomiques au même niveau que celui des denrées alimentaires de base. Dans le commerce de détail, les mets et les boissons sans alcool sont soumis à une TVA de 2,4%, alors que dans l’hôtellerie et la restauration, ces produits sont soumis à un impôt de plus du triple, à 7,6%.

Discrimination de l’hôtellerie et de la restauration
La consommation de repas et boissons au restaurant, au café ou dans un bar est chose courante aujourd’hui ; pour bien des personnes, elle est même inévitable à midi. Il est donc incompréhensible que le taux de TVA pour la restauration et l’hôtellerie soit tellement plus élevé que celui appliqué aux take-away, aux kiosques ou aux magasins d’alimentation.

Les absurdités de la bureaucratie fiscale
Comment s’y retrouver avec ces taux différents ? Lorsqu’un restaurateur livre un repas pour une fête, apporte un jambon cuit et le pose sur la table, il doit 2,4% de TVA à l’Etat. Du point de vue juridique, il a acheté des denrées alimentaires et les a livrées. Mais s’il reste 30 minutes sur place et sert les tranches de jambon sur les assiettes, il doit alors 7,6% au fisc, puisqu’en plus de livrer des denrées alimentaires, il a fourni un service similaire à celui des restaurants.

Moins d’impôts – plus de bien-être pour tous
Etant donné le gaspillage croissant des ressources étatiques, il est de mon devoir de me battre pour des impôts plus bas. La suppression de la discrimination dans l’hôtellerie et la restauration en matière de TVA fait partie de cet engagement. Engagez-vous vous aussi pour une réduction des impôts en signant l’initiative de Gastrosuisse ! Nous en profiterons toutes et tous.

De nombreux représentants de l’UDC soutiennent l’initiative populaire de Gastrosuisse. L’UDC est représentée au Comité d’initiative par les conseillers nationaux Adrian Amstutz (BE), Roland Borer (SO) et Alfred Heer (ZH).

Vous trouverez le formulaire de signature de l’initiative à l’adresse Internet suivante, avec un argumentaire : www.stop-discrimination-tva.ch

 

par l’auteur
UDC conseiller national (BE)
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
19.06.2020
La proportion de chômeurs variant fortement en fonction de la nationalité des salariés, il est absolument injuste... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
15.06.2020
Il n'est pas tolérable que la Suisse fasse cadeau à l'étranger de plus de 11 milliards de... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
10.06.2020
Le Conseil national a durci la loi sur le CO2 par rapport aux projets du Conseil fédéral... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord