Participer
Article

Non à la révision ratée de la loi sur l’aménagement du territoire

Le 3 mars 2013 nous votons sur la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT). Ce projet limite les zones à bâtir aux besoins théoriquement prévisibles pour 15 ans. La raréfaction des…

Le 3 mars 2013 nous votons sur la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT). Ce projet limite les zones à bâtir aux besoins théoriquement prévisibles pour 15 ans. La raréfaction des terrains constructibles qui en découle pousse à la hausse les prix du sol et, partant, les loyers. Cette réforme doit aussi être rejetée parce qu’elle entraîne de nouveaux impôts, alourdit la bureaucratie et restreint les compétences cantonales.

Cette révision de la LAT provoque une pénurie artificielle de surfaces constructibles. Les zones à bâtir devront se limiter aux besoins théoriquement prévisibles sur une période de 15 ans. La raréfaction des terrains qui s’ensuit augmente les prix du sol et les loyers. Il ne serait plus possible de mettre à disposition suffisamment de surface habitable à une population sans cesse croissante. La pénurie de logements en serait aggravée. Une fois de plus, les familles et les classes moyennes passeraient à la caisse.

Les arts et métiers font aussi partie des perdants. La baisse de l’offre de terrains et les interventions massives de l’Etat dans l’exploitation du facteur de production qu’est le sol augmentent les charges. D’où une menace sur la croissance et l’emploi. Les arts et métiers ont besoin de conditions-cadres optimales et d’un accès non bureaucratique à des terrains à bâtir. Faute de quoi les entreprises risquent de déplacer leurs sites de production vers des régions disposant d’assez de réserves de surfaces constructibles.

La loi révisée permet à la Confédération d’imposer des prescriptions détaillées pour l’aménagement du territoire. Jusqu’ici, elle se contentait de fixer les grands principes alors que les cantons étaient responsables de l’application. Cette règlementation permet des solutions régionales taillées sur mesure. La situation en ville de Genève n’est en effet pas comparable à celle des campagnes de l’Entlebuch. Il faut donc que les cantons et les communes continuent d’aménager leur territoire au lieu de devoir exécuter les ordres de Berne.

Cette révision de la LAT est source d’une grande insécurité du droit. Quand faut-il déclasser des terrains? Quand faut-il exproprier? Quand faut-il forcer les propriétaires fonciers de construire sur leurs terrains? Ces questions devraient être tranchées par l’administration et les tribunaux. On le voit bien: cette révision de la LAT est complètement ratée. Je vote donc NON.

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller national (FR)
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Marco Chiesa
Aujourd’hui, 1er août 2022, nous célébrons l’anniversaire de la Suisse, une « success story » qui dure... lire plus
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Yves Nidegger
Le retour à la neutralité stricte ne procède nullement d’une démarche de contemplation nostalgique du passé mais... lire plus
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Alfred Heer
La sécurité militaire de notre pays n’est à ce jour plus garantie. L’approvisionnement énergétique et alimentaire indigène... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Agriculture

Pour une production indigène.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – IBAN:CH83 0023 5235 8557 0001 Y

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord