Participer
Article

Nous avons besoin d’une armée forte, donc aussi du « Gripen »

La Constitution prescrit clairement le rôle de défense de notre armée. Mais pour que celle-ci puisse remplir son mandat, il lui faut des équipements adéquats.

Lorsque je suis arrivée pour la première fois en Suisse, j’ai été effrayée de voir à la gare des jeunes gens tenant un fusil à la main. Mon mari actuel m’a rassurée, m’expliquant que la Suisse n’était pas attaquée et qu’elle n’était pas en guerre. Il a précisé qu’il était normal en Suisse que les soldats emportent leur arme de service à domicile. Quelle confiance à l’égard de l’armée! Pour moi, qui ai grandi dans le régime totalitaire de l’ancienne Tchécoslovaquie, il était impensable qu’un soldat puisse ramener son arme chez lui. J’ai compris alors que l’arme était aussi un symbole de liberté et de souveraineté. Seuls les peuples gouvernés par des dictatures sont désarmés! Nous pouvons donc être fiers du fait que l’Etat nous confie une arme.

Cette expérience fut le point de départ de mon engagement convaincu pour une armée suisse intacte et performante. C’est grâce à son armée que dans le passé la Suisse est sortie indemne de situations difficiles et qu’elle a pu sauvegarder son indépendance durant de nombreuses années. Ne songeons qu’à la Deuxième Guerre mondiale: où serait la Suisse aujourd’hui si elle n’avait pas eu sa propre défense nationale?

La majorité des habitants de notre pays vivent fort agréablement. Nous avons été épargnés par les horreurs des guerres et nous vivons en paix depuis très longtemps. Tout va-t-il donc pour le mieux dans le meilleur des mondes? Ne nous laissons pas leurrer par cette tranquillité apparente au point de mal juger la situation en termes de sécurité. Car nous ne sommes pas seulement entourés de bons amis. La rhétorique agressive et les attaques lancées contre la Suisse, notamment par les Etats-Unis et l’UE, doivent nous mettre en garde, tout comme les menaces et sanctions contre d’autres pays qui n’obéissent pas aux "grands". La politique n’est faite que d’intérêts et ceux-ci peuvent changer du jour au lendemain. La situation en Ukraine nous a rappelé que des conflits peuvent s’amplifier très rapidement et que la carte du monde peut changer en quelques semaines. Un pays qui ne possède pas d’armée performante et prête à intervenir est livré pieds et poings liés à l’adversité et devient le jouet de puissances étrangères. A ce propos, il ne s’agit pas seulement de la défense militaire, mais aussi d’un argument politique: une armée forte et crédible a des effets positifs en politique extérieure.

Ces dernières années, l’armée suisse a malheureusement été plusieurs fois remise en question. Qu’il s’agisse de l’initiative "contre la violence des armes", de l’initiative "pour la suppression du service militaire obligatoire" ou encore du référendum contre l’acquisition de l’avion de combat "Gripen", le but des auteurs de ces projets est toujours le même: affaiblir l’armée et, dans ce dernier cas, plus précisément les forces aériennes. Cet avion coûte trop cher et nous n’en avons pas besoin, nous dit-on. La Suisse, un des pays les plus riches du monde, n’a pas les moyens d’entretenir une armée de l’air? Un autre argument consiste à dire que la Suisse devrait en cas de conflit se fier au soutien militaire de pays étrangers. Un tel soutien ne serait pas gratuit et ne s’obtiendrait pas sans contrepartie politique. La Suisse s’exposerait au chantage. Nous avons donc besoin de notre propre armée. Et une armée performante a besoin d’avions modernes qui sont capables d’assumer leur importante mission de défense. Et si cette situation ne se produit jamais et si nous n’avons jamais besoin de ces avions? Alors tant mieux! Nous avons aussi des services du feu tout en espérant qu’il n’y aura jamais d’incendie!

Je ne participe pas au débat technique. Des spécialistes qualifiés et responsables ont longtemps et soigneusement évalué les avions en lice. A l’étranger, on nous envie ces procédures. Je ne me fie donc pas aux nombreux experts autoproclamés, mais je soutiens avec conviction le choix du "Gripen".

L’armée suisse n’est pas une armée offensive. La Constitution prescrit clairement le rôle de défense de notre armée. Mais pour que celle-ci puisse remplir son mandat, il lui faut des équipements adéquats. Je considère donc l’acquisition de ces nouveaux avions comme nécessaire et je dis OUI au "Gripen".

partager l’article
par l’auteur
UDC conseillère nationale (LU)
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
01.07.2020, de Michaël Buffat
Fin mai, le parlement britannique a voté sa nouvelle loi migratoire qui prévoit la fin de la... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
30.06.2020
L'UDC salue l'ouverture, par son conseiller fédéral Ueli Maurer, de négociations avec la Grande-Bretagne en vue de... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
19.06.2020
Les passages de plus en plus nombreux vers le service civil de personnes astreintes au service militaire... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Armée

La sécurité de la population.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord