Participer
Article

Oui à la sécurité – Oui à l’armée – Oui aux forces aériennes – Oui à la Suisse!

Newsletter #9, par Caspar Baader, conseiller national, Gelterkinden (BL)

Le 18 mai prochain nous votons sur le remplacement de 54 avions de combat surannés du type F-5 Tiger mis en service il y a 35 ans par 22 avions modernes Gripen E. Cette acquisition est indispensable pour permettre à l’armée de poursuivre ses missions civiles et militaires. Comme pour les chemins de fer, la Confédération créera un fonds de financement spécial dans lequel seront versés 300 millions de francs par an durant les dix années à venir. L’achat des 22 Gripen sera financé par ce fonds et se fera de manière échelonnée durant les dix prochaines années.

En lisant les journaux et en suivant récemment l’émission "Rundschau" à la télévision alémanique, on ne peut s’empêcher de penser que nombre de médias, qui étaient dans le camp des perdants lors de la votation du 9 février 2014 sur l’initiative contre l’immigration de masse, cherchent aujourd’hui à prendre une revanche contre l’UDC et son conseiller fédéral Ueli Maurer en alimentant systématiquement la propagande anti-Gripen. Cette motivation est simpliste et même dangereuse puisqu’il s’agit d’une question fondamentale pour notre sécurité. Quant aux milieux pacifistes et antimilitaristes, qui combattent ce projet sous le prétexte qu’il n’y aura plus de guerre en Europe depuis la chute du mur de Berlin, ils ont été tirés de leur rêve au plus tard après la récente annexion de la Crimée par la Russie et par les tensions durables provoquées par l’affaire d’Ukraine.

C’est un fait évident: qui veut se protéger contre des dangers tout en gardant sa liberté d’action, doit prendre des précautions. Il est trop tard pour agir quand le malheur est arrivé. Ce principe élémentaire vaut autant pour les particuliers que pour les Etats. En tant qu’individus, nous concluons des assurances contre toutes sortes de risques, de l’assurance-maladie à l’assurance-responsabilité civile, en passant par l’assurance du bâtiment. Les communes entretiennent des services du feu pour pouvoir intervenir en cas d’incendie. Les cantons ont des corps de police pour garantir la sécurité publique. Et le principal instrument d’intervention de l’Etat est l’armée qui doit comprendre des forces aériennes capables d’intervenir de jour comme de nuit et par mauvais temps grâce à des radars modernes – ce qui n’est pas le cas des avions F-5 Tiger.

Hormis la défense aérienne en cas de conflit, les avions de combat doivent en temps de paix assurer un service de police de l’air, donc identifier et, si nécessaire, forcer à l’atterrissage des avions pénétrant dans l’espace aérien suisse sans s’être annoncés au préalable. Il faut un nombre suffisant d’avions pour garantir ce service à plusieurs endroits et 24 heures sur 24.

La Suisse perdrait son indépendance et, finalement, s’exposerait même à des chantages si elle confiait cette tâche à un autre pays ou à un pacte militaire comme l’OTAN. Celles et ceux qui s’engagent pour une Suisse indépendante et neutre, qui veulent pouvoir décider eux-mêmes de leur sort, doivent aussi s’engager pour une armée performante dotée de forces aériennes modernes – donc dire OUI au projet Gripen!

partager l’article
par l’auteur
Caspar Baader
UDC conseiller national (BL)
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
01.07.2020, de Michaël Buffat
Fin mai, le parlement britannique a voté sa nouvelle loi migratoire qui prévoit la fin de la... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
30.06.2020
L'UDC salue l'ouverture, par son conseiller fédéral Ueli Maurer, de négociations avec la Grande-Bretagne en vue de... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
19.06.2020
Les passages de plus en plus nombreux vers le service civil de personnes astreintes au service militaire... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Armée

La sécurité de la population.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Agriculture

Pour une production indigène.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord