Participer
Article

Pétition contre les redevances: 200 francs par an, c’est assez

Le 17 mai, nous avons déposé la pétition redevance-arnaque « Redevances radio/TV: 200 francs c’est assez » à l’adresse du Conseil fédéral et du Parlement. En quatre mois seulement, 143’297…

Le 17 mai, nous avons déposé la pétition redevance-arnaque « Redevances radio/TV: 200 francs c’est assez » à l’adresse du Conseil fédéral et du Parlement. En quatre mois seulement, 143’297 personnes ont signé notre texte. Cette pétition compte ainsi parmi celles qui ont rencontré le succès le plus retentissant dans notre pays. Avec cette action en ligne et sur Facebook, nous faisons aussi figure de modèle pour les campagnes politiques à venir.

En automne dernier, le Parlement a adopté un changement de système pour la redevance radio/TV: dès 2015, il est prévu d’introduire la «redevance générale de ménage». Chaque particulier et chaque entreprise doit payer, indépendamment de la présence ou non d’un appareil de réception ou de la question de savoir si quelqu’un dans le ménage consomme des programmes SSR. C’est à cela que nous nous opposons.

Celui qui paie la redevance n’a pas son mot à dire
Le payeur de redevance doit simplement payer sa redevance radio/TV; il n’a par contre rien à dire. C’est certainement aussi pour cela qu’un aussi grand nombre de personnes a signé la pétition et ainsi exprimé son mécontentement. Les interventions de l’UDC au Parlement visant à réduire la redevance ou, au moins, à transférer la compétence pour les questions de redevance au Parlement se sont soldées par des échecs. Aujourd’hui, le Conseil fédéral décide à lui seul du montant de la redevance. La transparence des comptes ne règne ni à la SSR ni chez Billag. Les payeurs de la redevance ont le droit de savoir ce qu’il advient des 1,2 mia. de francs perçus par la SSR !

En août 2010, le Conseil fédéral a fait savoir qu’il n’y aurait pas d’augmentation de la redevance en 2011. Effectivement, elle n’a pas augmenté. Billag est en revanche passée à la facturation annuelle, ce qui génère des économies annuelles de 10 mio. de francs. Or cet argent est versé dans la caisse des redevances et non aux payeurs de la redevance : il s’agit d’une augmentation dissimulée. Nous exigeons que cet argent soit rendu aux payeurs de redevance ! En raison de l’opacité des comptes de la SSR, il est impossible de déterminer combien coûte chacune des 18 chaînes de radio et 8 chaînes de télévision. Ces chiffres sont toutefois nécessaires pour pouvoir mener un débat de fond sur le service public. Et ce service public doit impérativement faire une fois l’objet d’une définition claire. Pour fournir le service public, il n’y a certainement pas besoin de 18 chaînes de radio et 8 chaînes de télévision. Ce que les chaînes privées peuvent faire doit être laissé aux chaînes privées. Compte tenu de tout ce qui précède, on peut donc affirmer: 200 francs, c’est assez !

143’297 personnes partagent cet avis!

Nos revendications sont les suivantes :

  1. La redevance radio et télévision doit être ramenée à 200 francs par an.
  2. Toutes les économies faites par la société Billag et toutes les redevances non transmises doivent être restituées aux payeurs de la redevance.
  3. Le Parlement doit édicter une règlementation selon laquelle les personnes faisant la preuve qu’ils ne consomment pas de programmes radio et TV sont exemptés de la redevance.

 

 

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
24.02.2020
L'UDC Suisse apprend avec inquiétude que le nombre de personnes malades, voire décédées à cause d'une infection... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2020, de Jean-Luc Addor
La population de notre pays ne cesse d’augmenter. La cause ? Nous la connaissons tous. Ce n’est... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2020, de Peter Keller
Comment le Conseil fédéral a-t-il résolu les problèmes d’immigration dans les années 60? En fixant des contingents.... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Armée

La sécurité de la population.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord