Participer
Article

Soustraire substantiellement l’agriculture au libre-échange (Motion 08.3301)

Les biens agricoles ne sont pas réductibles aux autres biens et services. L’agriculture est très fortement liée à l’identité et au paysage d’un pays. Ce n’est pas par hasard qu’elle est classée…

Les biens agricoles ne sont pas réductibles aux autres biens et services. L’agriculture est très fortement liée à l’identité et au paysage d’un pays. Ce n’est pas par hasard qu’elle est classée dans le premier des trois secteurs de l’économie. Cette hiérarchie éternelle dérive de la pyramide des besoins des êtres humains. Se nourrir et boire relève de la première des nécessités. Pour cette raison, tout Etat doit absolument veiller à la sécurité alimentaire de sa population.

Certains milieux politiques s’imaginent qu’une gouvernance mondiale, un libre-échange presque absolu et les promesses de paix qui en dérivent devraient permettre de garantir la sécurité de l’approvisionnement en biens agricoles et alimentaires.

Ces milieux font erreur. Ils transposent à l’échelle des relations internationales la naïve croyance rousseauiste en l’homme fondamentalement bon.

Les relations entre les Etats sont toujours caractérisées par des rapports de forces. Il en résulte que des conflits politiques, économiques et même militaires sont perpétuellement possibles. Pour s’en convaincre, il n’est qu’à voir les tentations protectionnistes qui se sont manifestées un peu partout lorsque la dernière crise économique a éclaté.

Un libre-échange de grande ampleur condamnerait l’agriculture suisse à un redimensionnement dommageable et irréversible. Il en est ainsi parce que ses coûts de production structurellement plus élevés qu’à l’étranger ainsi que le cadre constitutionnel et légal qui lui est assez opportunément imposé empêcheront toujours notre agriculture de soutenir une véritable concurrence avec les pays plus favorisés par la géographie et moins scrupuleux en matière de protection de l’environnement.

Dès lors, afin que nous soyons constamment en mesure d’accroître rapidement notre degré d’auto-approvisionnement à un niveau suffisant pour notre sécurité, nous devons soustraire substantiellement l’agriculture suisse au libre-échange. C’est le but de ma motion. Nous ne sommes pas opposé au libre-échange en général. Mais s’il est opportun pour les biens industriels et la plupart des services, il ne l’est pas pour l’agriculture qui, stricto sensu, ne représente que 2 % du PIB chez nous.

J’invite dès lors le Conseil fédéral à renoncer à un libre-échange agricole plus étendu et à refuser toute négociation qui mettrait en péril ce légitime objectif, particulièrement avec l’UE et dans le cadre du cycle de Doha.

Chères (chers) collègues, j’en appelle avec votre lucidité, à votre réalisme et à votre sens de l’histoire pour que vous acceptiez ma motion ainsi que le postulat 08.3263 d’Adèle Thorens Goumaz qui va dans le même sens.

partager l’article
Thèmes
par l’auteur
Jean-Pierre Graber
UDC conseiller national (BE)
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
18.02.2020, de Martin Haab
Les Verts pointent constamment du doigt nos agriculteurs lorsqu‘il s‘agit de l’appauvrissement de la biodiversité en Suisse.... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
13.02.2020
Le Conseil fédéral semble considérer la paysannerie suisse comme bonne à tout faire. Le projet de politique... lire plus
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019, de Jacques Nicolet
La politique agricole est un chantier permanent, galopant de réforme en réforme, chacune accompagnée de son lot... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Armée

La sécurité de la population.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord