Participer
Article

Soustraire substantiellement l’agriculture au libre-échange (Motion 08.3301)

Les biens agricoles ne sont pas réductibles aux autres biens et services. L’agriculture est très fortement liée à l’identité et au paysage d’un pays. Ce n’est pas par hasard qu’elle est classée…

Les biens agricoles ne sont pas réductibles aux autres biens et services. L’agriculture est très fortement liée à l’identité et au paysage d’un pays. Ce n’est pas par hasard qu’elle est classée dans le premier des trois secteurs de l’économie. Cette hiérarchie éternelle dérive de la pyramide des besoins des êtres humains. Se nourrir et boire relève de la première des nécessités. Pour cette raison, tout Etat doit absolument veiller à la sécurité alimentaire de sa population.

Certains milieux politiques s’imaginent qu’une gouvernance mondiale, un libre-échange presque absolu et les promesses de paix qui en dérivent devraient permettre de garantir la sécurité de l’approvisionnement en biens agricoles et alimentaires.

Ces milieux font erreur. Ils transposent à l’échelle des relations internationales la naïve croyance rousseauiste en l’homme fondamentalement bon.

Les relations entre les Etats sont toujours caractérisées par des rapports de forces. Il en résulte que des conflits politiques, économiques et même militaires sont perpétuellement possibles. Pour s’en convaincre, il n’est qu’à voir les tentations protectionnistes qui se sont manifestées un peu partout lorsque la dernière crise économique a éclaté.

Un libre-échange de grande ampleur condamnerait l’agriculture suisse à un redimensionnement dommageable et irréversible. Il en est ainsi parce que ses coûts de production structurellement plus élevés qu’à l’étranger ainsi que le cadre constitutionnel et légal qui lui est assez opportunément imposé empêcheront toujours notre agriculture de soutenir une véritable concurrence avec les pays plus favorisés par la géographie et moins scrupuleux en matière de protection de l’environnement.

Dès lors, afin que nous soyons constamment en mesure d’accroître rapidement notre degré d’auto-approvisionnement à un niveau suffisant pour notre sécurité, nous devons soustraire substantiellement l’agriculture suisse au libre-échange. C’est le but de ma motion. Nous ne sommes pas opposé au libre-échange en général. Mais s’il est opportun pour les biens industriels et la plupart des services, il ne l’est pas pour l’agriculture qui, stricto sensu, ne représente que 2 % du PIB chez nous.

J’invite dès lors le Conseil fédéral à renoncer à un libre-échange agricole plus étendu et à refuser toute négociation qui mettrait en péril ce légitime objectif, particulièrement avec l’UE et dans le cadre du cycle de Doha.

Chères (chers) collègues, j’en appelle avec votre lucidité, à votre réalisme et à votre sens de l’histoire pour que vous acceptiez ma motion ainsi que le postulat 08.3263 d’Adèle Thorens Goumaz qui va dans le même sens.

partager l’article
Thèmes
par l’auteur
Jean-Pierre Graber
UDC conseiller national (BE)
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Marco Chiesa
Aujourd’hui, 1er août 2022, nous célébrons l’anniversaire de la Suisse, une « success story » qui dure... lire plus
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Alfred Heer
La sécurité militaire de notre pays n’est à ce jour plus garantie. L’approvisionnement énergétique et alimentaire indigène... lire plus
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Jean-Pierre Grin
L'initiative populaire « Non à l’élevage intensif en Suisse » sera soumise au peuple le 25 septembre.... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Agriculture

Pour une production indigène.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – IBAN:CH83 0023 5235 8557 0001 Y

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord