Participer
Article

Victoire électorale à Bâle-Campagne grâce à la bonne stratégie de la droite

L’UDC  a augmenté sa part de suffrages de 2,7 points-% et gagné quatre sièges lors des élections législatives de Bâle-Campagne.

L’UDC  a augmenté sa part de suffrages de 2,7 points-% et gagné quatre sièges lors des élections législatives de Bâle-Campagne. Depuis les dernières élections au Conseil national, elle a donc renforcé sa position dans 16 des 20 parlements cantonaux qui ont voté. Les prochaines épreuves qui attendent l’UDC sont les élections cantonales de Lucerne, Zurich, Appenzell Rhodes-Extérieures et du Tessin.

L’habile coopération des partis bourgeois PDC, PLR et UDC s’est avérée payante lors des élections cantonales de Bâle-Campagne du 8 février 2015. Ces formations ont réussi à enlever un siège au PS et elles tiennent désormais quatre mandats gouvernementaux sur cinq. Les socio-démocrates ont été évincés du Conseil d’Etat où ils étaient représentés de façon continue depuis 90 ans. Le candidat UDC sortant, Thomas Weber, a été confirmé dans sa fonction avec le deuxième nombre de suffrages.

Les partis bourgeois ont progressé au Grand Conseil de Bâle-Campagne aux frais des Verts et du PBD. L’UDC a augmenté sa part aux suffrages de 2,7 points-% pour atteindre 26,7% (figure 1), portant son nombre de sièges de 24 à 28. Du coup, l’UDC a clairement distancé le deuxième parti, soit le PS avec 21 sièges et le PLR qui est troisième avec 17 sièges.

 

Figure 1: Parts de suffrages avant et après les élections législatives du 8 février 2015 à Bâle-Campagne

 

Les partis bourgeois du canton de Bâle-Campagne ont donc réussi à exploiter leur potentiel électoral qui, au niveau suisse, se situe à approximativement à deux tiers. Il est à espérer que les stratèges de la droite  sauront en tirer les conclusions qui s’imposent dans la perspective des élections cantonales de Lucerne, Zurich, Appenzell Rhodes-Extérieures et du Tessin pour attirer un maximum d’électeurs.

 

Bilan intermédiaire depuis 2011

Depuis les dernières élections au Conseil national en 2011, l’UDC a réussi à conforter sa position dans seize parlements cantonaux sur vingt (figure 2). Elle a gagné neuf sièges au total malgré des pertes sensibles dans les cantons de Thurgovie (-10 sièges), St-Gall  et Schwyz (-6 à chaque fois). Il faut relever à ce propos que l’UDC a reculé précisément dans les cantons où elle avait particulièrement progressé  durant les quatre années suivant l’éviction de Christoph Blocher du Conseil fédéral et lors des élections 2007 au Conseil national où le parti avait connu un grand succès (exemple du canton d’Uri: de 9 à 18, puis à 14 sièges).

 

Figure 2: Parts des suffrages (en pour-cent) de partis dans les parlements cantonaux depuis les élections au Conseil national de 2011 

 

L’UDC occupe actuellement 576 sièges au sein des parlements cantonaux, soit un peu plus d’un cinquième (22%) de la totalité. Par rapport à 2003, elle a réussi à porter sa représentation de 571 sièges sur un total de 2932 à 576 sièges sur un total de 2608 (figure 3). Durant cette même période, le PDC, le PLR et le PS ont enregistré de très fortes pertes.

 

Figure 3: Développement du nombre de sièges de partis dans les parlements cantonaux (état au 8 février 2015)

 

Reste que l’UDC est toujours fortement sous-représentée au sein des gouvernements cantonaux avec seulement 21 sièges (13% de la totalité, cf. figure 4), mais le parti est  tout de même au plus haut score de son histoire.

L’UDC souhaite renforcer sa position dans les parlements cantonaux jusqu’aux élections au Conseil national du 18 octobre 2015. Des élections auront encore lieu dans six cantons: le 29 mars à Lucerne, puis Zurich, Appenzell Rhodes-Extérieures, Tessin, Appenzell Rhodes-Intérieures et Jura. Aussi longtemps que les autres partis dérivent vers la gauche, l’UDC doit poursuivre sa croissance. 

 

Figure 4: Nombre de sièges des partis dans les gouvernements cantonaux (état au 8 février 2015)

partager l’article
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
16.01.2020
L'UDC refuse la prestation transitoire pour chômeurs âgés (la rente pont) proposée par le Conseil fédéral. Sa... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
13.01.2020
Selon divers comptes rendus de la presse, le président turc Recep Tayyip Erdogan a prononcé lors d'une... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
10.01.2020
Le Bureau de la Direction de l'UDC Suisse s'est réuni aujourd'hui à Bad Horn dans le cadre... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord