Participer
Communiqué de presse

AFFAIRE SWISS: LE PRD, LE PCD ET LE PS ONT MENTI AU PEUPLE

En automne 2001, le PRD, le PS et le PDC avaient annoncé avec fracas qu’une injection de deux milliards de francs permettrait d’empêcher une coupe sévère dans les transports aériens helvétiques. Il…

(UDC) En automne 2001, le PRD, le PS et le PDC avaient annoncé avec fracas qu’une injection de deux milliards de francs permettrait d’empêcher une coupe sévère dans les transports aériens helvétiques. Il s’avère aujourd’hui que ces partis ont menti au peuple et que l’UDC a eu parfaitement raison de refuser ces crédits. Il faut maintenant éviter que la politique répète les mêmes erreur. En aucun cas, la Confédération ne doit apporter un nouveau soutien à Swiss.

Lorsqu’en automne 2001 la flotte Swissair était restée clouée au sol, un mouvement de panique s’est déclenché dans les rangs du PRD, parti étroitement lié à cette entreprise. En toute vitesse, la direction radicale a concocté un plan de sauvetage qui a coûte deux milliards de francs aux contribuables. Le PS et le PDC ont soutenu sans discuter le PRD. L’association economiesuisse est même allée jusqu’à demander à la Confédération de renoncer aux allègements fiscaux prévus en faveur des entreprises pour réunir les fonds nécessaires à Swiss. Seule l’UDC a résisté, a gardé la tête froide et s’est opposée à cette opération économiquement insensée. La restructuration massive annoncée aujourd’hui confirme de toute évidence que les autres partis ont commis une grossière erreur. Encore heureux que des élections aient lieu cet automne, si bien que les citoyens pourront leur présenter l’addition pour ce comportement lamentable.

Il s’agit aujourd’hui de ne pas répéter les mêmes erreurs et de renoncer à toute intervention de l’Etat. Pour l’UDC, il est hors de question de subventionner une deuxième fois Swiss, que ce soit de manière ou indirecte. Swiss doit résoudre elle-même ses problèmes.

La garantie des risques à l’exportation pourrait servir de moyen détourné de subventionner la compagnie. Or, cette institution a été créée pour d’autres situations et il n’est pas question d’en abuser pour les transports aériens. La Confédération ne doit en aucun cas donner des garanties écrites pour Swiss. Il appartient aux marchés de décider si Swiss est digne de crédit ou non. Pour des raisons politiques, il serait également faux de baisser les redevances Skyguide. Ces redevances doivent couvrir les frais effectifs. Un subventionnement transversal de Swiss par la biais de redevances du surveillance aérienne artificiellement abaissées serait une nouvelle tentative de tromper le peuple.

Bern, 24 juin 2003

plus sur le thème
éditorial
partager l’article
22.08.2019, de Christian Imark
Le projet de loi sur le CO2, que la commission de l'environnement du Conseil des Etats a... lire plus
Consultation
partager l’article
05.08.2019
Le Conseil fédéral a été chargé par le biais de la motion 15.3416 de la conseillère nationale... lire plus
Consultation
partager l’article
04.07.2019
L'UDC soutient ce projet de loi à la condition qu'il soit définitivement exclu que la Confédération participe... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Agriculture

Pour une production indigène.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord