Participer
Communiqué de presse

Appliquer dÈs à présent le contrôle de la quantité sur la base du droit privé

La chute du prix du lait a pris des proportions dramatiques pour les producteurs de lait suisses. En rejetant la motion Aebi, qui demande un contrôle de la production laitière pour obtenir des…

La chute du prix du lait a pris des proportions dramatiques pour les producteurs de lait suisses. En rejetant la motion Aebi, qui demande un contrôle de la production laitière pour obtenir des quantités de lait conformes au marché, le Conseil fédéral confirme qu’il n’est pas prêt à corriger sa politique agricole erronée et axée exclusivement sur l’UE et le libre-échange agricole. Le gouvernement accepte la disparition des exploitations agricoles quand il ne l’encourage pas activement. L’UDC exige que la motion soit examinée au Parlement encore durant cette session d’automne, si nécessaire par la procédure d’urgence.

La motion déposée par le conseiller national Aebi et contresignée par 126 conseillers nationaux de tous les camps politiques vise les objectifs suivants:

  1. la quantité de lait produite doit être adaptée le mieux possible à la demande. Durant les trois ans écoulés, les producteurs de lait ont dû faire l’expérience que cela n’était pas possible sur la base du droit privé uniquement.
  2. si la production de lait dépasse la demande, il faut faire payer la mise en valeur du lait excédentaire par les producteurs qui produisent trop de lait.

Le Conseil fédéral rejette cette motion en prétendant que ce serait un retour au contingentement laitier. C’est faux, car la motion Aebi n’introduit pas un instrument qui limite absolument la quantité de lait produite. Le grand nombre de cosignataires de cette motion confirme bien plus que la libéralisation dans ce domaine ne fonctionne pas. L’UDC s’engage pour la sauvegarde et le renforcement d’une agriculture diverse et multifonctionnelle en Suisse. Elle exige donc une politique agricole plus indépendante. Cela ne signifie pas seulement que la Suisse doit immédiatement mettre fin à ses négociations sur un accord de libre-échange agricole avec l’UE, mais que les revendications de la motion Aebi en faveur d’un contrôle sur la base du droit privée de la quantité de lait produite soient satisfaites. Voilà la seule manière de stopper la disparition des exploitations paysannes.

Berne, 1er septembre 2010

 

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
01.12.2020
Communiqué de presse
partager l’article
26.11.2020
L'UDC soutient la réduction des pesticides, mais refuse l'abaissement des éléments fertilisants Le Conseil national examinera le... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
27.07.2020
L'UDC demande le renvoi du projet AP22+ au Conseil fédéral avec le mandat de réviser complètement ce... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord