Participer
Communiqué de presse

Aujourd’hui la confiscation, demain l’expropriation

Le Conseil fédéral a approuvé aujourd’hui une ordonnance qui permet à la Confédération et aux cantons de réquisitionner, donc de confisquer des installations de protection civile des communes pour "la maîtrise de situations d’urgence en matière d’asile".

Le Conseil fédéral a approuvé aujourd’hui une ordonnance qui permet à la Confédération et aux cantons de réquisitionner, donc de confisquer des installations de protection civile des communes pour "la maîtrise de situations d’urgence en matière d’asile". L’étape suivante interviendra le 5 juin 2016 s’il en va selon les intentions du Conseil fédéral. La révision de la loi sur l’asile qui sera alors soumise au peuple donne à la Confédération la possibilité d’exproprier des biens fonciers de particuliers et de communes pour la réalisation de centres d’asile fédéraux. L’UDC rejette avec détermination des atteintes aussi massives au droit de la propriété. L’unique raison en est l’incapacité des autorités compétentes d’exécuter correctement les lois en vigueur et de renvoyer des requérants d’asile dont la demande a été refusée.

Dans le but de restructurer le secteur de l’asile, la procédure d’autorisation normale des constructions et installations de la Confédération sera remplacée par une procédure de planification centralisée et assortie de la possibilité d’exproprier des citoyennes et des citoyens ou des communes. L’Etat peut ainsi installer des centres d’accueil durables. Une atteinte aussi massive aux droits de la propriété et aux règles de la démocratie pour un tel usage est proprement intolérable. On ne connaît en Suisse pareils instruments d’expropriation que lorsque des intérêts supérieurs sont en jeu, par exemple quand il s’agit de constructions militaires servant à la sécurité nationale. On ne peut en aucun cas admettre que des citoyens et communes suisses soient contraints de céder leurs biens fonciers et privés de leurs droits démocratiques dans le domaine de l’asile. L’ordonnance approuvée aujourd’hui par le Conseil fédéral est le signe avant-coureur d’un développement politique extrêmement inquiétant.

plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
07.09.2017, von Barbara Steinemann
Quelques jours se sont écoulés depuis les grands titres fracassants au sujet du prêcheur de haine biennois... lire plus
Journal du parti
partager l’article
07.09.2017, von Jean-Luc Addor
En 2010, les Suisses ont accepté l’initiative de l’UDC pour l’expulsion des étrangers criminels. Sous la pression... lire plus
Consultation
partager l’article
06.09.2017
Modification de l'ordonnance relative à l'admission, au séjour et à l'exercice d'une activité lucrative (OASA), de l'ordonnance... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique sociale

Consolider les institutions sociales – combattre les abus

Politique agricole

Pour une production indigène

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Politique du sport

Bon pour le corps et l’esprit

Défense nationale

Pour la sécurité du pays et de ses habitants

Citoyen et l'Etat

Défendre la liberté menacée

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@svp.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord