Participer
Communiqué de presse

Conférence ministérielle de l’OMC: non au bradage de l’agriculture suisse

La 11e Conférence ministérielle de l’OMC aura lieu en décembre prochain à Buenos Aires. Une fois de plus, l’accent sera mis sur des concessions dans le domaine agricole alors qu’on ne s’attend pas à des avantages pour le reste de l’économie. La délégation suisse à cette rencontre a reçu carte blanche du Conseil fédéral. L’UDC s’inquiète du fait que les intérêts de l’agriculture suisse et de la sécurité alimentaire nationale ne soient pas suffisamment pris en compte. Elle demande au Conseil fédéral d’adapter son mandat de négociation.

La Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-CN) a discuté aujourd’hui du mandat de négociation du Conseil fédéral en vue de la 11e Conférence ministérielle de l’OMC qui se déroulera en décembre 2017 à Buenos Aires. La politique agricole occupera une place centrale dans ces entretiens. Concrètement, il s’agit de restreindre massivement les possibilités de subventionner l’agriculture. Il serait ainsi quasi impossible à la Suisse d’assurer aux paysannes et aux paysans un revenu suffisant, donc de conserver une agriculture productrice. Dans son mandat de négociation, le Conseil fédéral accorde à sa délégation des compétences quasi illimitées. Ainsi, cette délégation pourrait approuver un programme de travail jusqu’à la prochaine réforme interne. Cela impliquerait une réduction massive des mesures de ladite « amber box », de même qu’une baisse de la protection aux frontières. La conception de ce programme de travail et les délais seraient laissés à la libre appréciation de la délégation suisse. Il faut cependant s’attendre à ce que le Conseil fédéral subisse de fortes pressions politiques intérieures après la signature du protocole en vue de la ratification de l’accord.

L’UDC et ses représentants à la CPE-CN ont obtenu que le mandat de négociation concernant l’agriculture soit encore une fois examiné lors de la prochaine séance. Ils demandent au Conseil fédéral de communiquer de manière transparente et de fixer clairement les « lignes rouges » à ne pas dépasser par la délégation suisse à la conférence ministérielle. Il s’agit notamment de tenir compte de l’article constitutionnel sur la sécurité alimentaire que le peuple et les cantons viennent d’accepter. L’UDC rejette tous les engagements internationaux qui mettent en péril la production agricole nationale, affaiblissent la position des paysans et empêchent une production agricole adaptée aux caractéristiques du pays. Par ailleurs, l’UDC exige du Conseil fédéral un engagement clair et net en faveur d’une agriculture productrice nationale. S’il ne reste pas d’autres solutions, le Conseil fédéral doit se retirer de ces négociations.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
15.05.2019
Le Conseil fédéral tente dans la précipitation d'atténuer les graves problèmes que posent la libre circulation des... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Roland Rino Büchel
Les différentes commissions parlementaires ont terminé leurs auditions sur l‘Accord-cadre avec l’Union européenne. Le Conseil fédéral a... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Thomas Matter
L‘immigration incontrôlée pose de plus en plus de problèmes dans notre pays. Les Suisses disposent de moins... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Agriculture

Pour une production indigène.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord