Participer
Communiqué de presse

Consultation alibi des cantons: le Conseil fédéral jette la confusion au lieu de présenter un programme de réouverture contraignant sur la base de données sérieuses

  • Le Conseil fédéral refuse toujours de présenter une perspective d’ouverture contraignante.
  • Le Conseil fédéral organise une fois de plus une consultation alibi des cantons: il n’indique pas de délais d’ouverture concrets et on ne voit toujours pas sur quelle base de données sérieuse il fonde ses décisions.
  • L’incertitude pour les exploitations gastronomiques se prolonge.
  • Les mesures arbitraires du Conseil fédéral ont l’effet contraire à celui qui est souhaité: le nombre d’infections augmente.

Le Conseil fédéral annonce une nouvelle levée des restrictions le 22 mars prochain « si la situation épidémiologique le permet », mais il ne présente pas les données concrètes sur lesquelles reposeront ses décisions futures. En clair, le Conseil fédéral se garde toutes les options. Comment les cantons peuvent-ils prendre position sans connaître des délais de réouverture concrets et sans base de données contraignante? Une fois de plus, nous avons affaire à une consultation alibi.

Le Conseil fédéral refuse toujours de donner une perspective d’ouverture et de présenter un agenda de réouverture. Il n’est même pas question d’une possible réouverture des restaurants, pas plus de l’éventuelle levée du travail à domicile obligatoire.

La série des mesures et décisions arbitraires continue

Les mesures du Conseil fédéral restent arbitraires et incompréhensibles. Un exemple: des rassemblements privés de 10 personnes à l’intérieur sans concept de protection sont permis, mais les restaurants appliquant des concepts de protection doivent rester fermés. Avec cette attitude ambiguë le Conseil fédéral perd tout crédit au sein de la population, si bien que les gens ne respectent même plus les mesures raisonnables. Le gouvernement atteint donc l’objectif inverse de celui qu’il vise: le nombre d’infections augmente. La population et les entreprises risquent encore une fois de faire les frais de cette mauvaise politique sous la forme de nouvelles restrictions.

Le concept de test proposé est irréaliste. Il ne répond même pas à la question de la validité des autotests (admission, saisie statistique et voyages).

partager l’article
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
14.09.2021
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Marco Chiesa
La politique de la Gauche, c'est de prendre l'argent dans la poche des contribuables et de gonfler... lire plus
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Ueli Maurer
Le 26 septembre, nous voterons sur l’initiative 99%. Les partisans de la gauche et des verts font... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Armée

La sécurité de la population.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord