Participer
Communiqué de presse

Contre un affaiblissement du principe de la milice

Le groupe parlementaire fédéral de l’UDC s’est réuni pour préparer les objets de la session spéciale du Conseil national qui commence aujourd’hui.

Le groupe parlementaire fédéral de l’UDC s’est réuni pour préparer les objets de la session spéciale du Conseil national qui commence aujourd’hui. Il s’oppose à une extension supplémentaire du service civil qui provoquerait un affaiblissement du principe de la milice. Les parlementaires UDC refusent également l’initiative "efficacité électrique", mais sont d’accord d’exclure les denrées alimentaires du "principe du Cassis-de-Dijon". Les expériences faites jusqu’ici confirment les réserves que l’UDC avait avancées à l’époque: la qualité des produits tend à baisser alors que les coûts, eux, ne diminuent pas, ce qui est inacceptable.

Le groupe UDC refuse l’entrée en matière sur la modification de la loi sur le service civil (LSC).  Les modifications proposées offrent aux personnes faisant du service civil de "nouveaux champs d’activités" afin de rendre ce service encore plus attractif. Ces personnes pourraient être engagées dans les écoles ou dans des missions à l’étranger. La possibilité de faire à tout temps une demande d’être intégré au service civil est maintenue, si bien que des membres de l’armée pourraient être licenciés alors qu’ils font leur service militaire (par ex., l’école de recrue). Pareilles règlementations minent le principe de la milice et rendent impossible la planification du personnel militaire.

L’initiative populaire "Pour un approvisionnement en électricité sûr et économique (Initiative efficacité électrique)", qui limiterait d’ici à 2035 la consommation d’électricité de la Suisse à son niveau de 2011, a été clairement rejetée. Les restrictions imposées par ce projet sont excessives et ne tiennent aucun compte de la croissance massive de la population suisse. De plus, cette initiative comporte une erreur classique: en se focalisant sur la consommation d’électricité, ses auteurs empêchent tout remplacement des agents énergétiques fossiles puisque l’électricité ne serait plus disponible comme énergie de remplacement.

Les parlementaires UDC soutiennent en revanche le projet d’exclure les denrées alimentaires du "principe du Cassis-de-Dijon". Depuis l’introduction de cette règlementation, certains produits commercialisés légalement dans l’UE ou l’EEE peuvent être lancés sur le marché suisse sans condition particulière. Les expériences faites jusqu’ici confirment les craintes qui avaient été exprimées d’emblée par l’UDC: le principe du Cassis-de-Dijon provoque un abaissement du standard suisse de qualité et de production et mine la stratégie suisse d’une qualité élevée sans pour autant apporter d’économies notables. Il est donc juste d’exclure à nouveau les produits alimentaires de ce principe.

partager l’article
en lire plus
Thèmes et positions
Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique de la formation

Système de formation axé sur la pratique au lieu de réformes à répétition

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Politique de l'énergie

Pour un approvisionnement énergétique sûr et avantageux

Citoyen et l'Etat

Défendre la liberté menacée

Politique de la santé

Qualité grâce à la concurrence

Politique extérieure

Indépendance et autodétermination

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@svp.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord