Participer
Communiqué de presse

De plus en plus de requérants d’asile et de touristes criminels

La statistique criminelle 2011 publiée aujourd’hui indique une forte hausse du nombre de délits (692 954 au total, + 5,5%). Dans certaines villes suisses – par ex., Lausanne, Genève, Berne…

La statistique criminelle 2011 publiée aujourd’hui indique une forte hausse du nombre de délits (692 954 au total, + 5,5%). Dans certaines villes suisses – par ex., Lausanne, Genève, Berne – la délinquance a littéralement explosé. Pour la première fois, la majorité des individus violant le Code pénal étaient d’origine étrangère. La statistique annonce surtout une augmentation du nombre de requérants d’asile criminels et l’arrivée d’un nombre croissant de touristes criminels. Face à ces chiffres, l’UDC exige que l’initiative sur le renvoi des étrangers criminels, que le peuple et les cantons ont approuvée, soient enfin appliquée. Il serait aussi grand temps d’agir plus sévèrement contre les requérants d’asile criminels et de mettre fin à l’aventure Schengen et ses frontières ouvertes.

Un an et demi après l’approbation de l’initiative sur le renvoi, le Conseil fédéral n’a même pas encore mis en consultation un projet de loi appliquant cet article constitutionnel adopté par le peuple et les cantons. Cette attitude est intolérable. Aussi, l’UDC a-t-elle décidé d’accélérer le lancement de son initiative populaire contraignant les autorités d’appliquer enfin la nouvelle disposition constitutionnelle.

A côté du Conseil fédéral, les partis du centre-gauche portent aussi une part de responsabilité dans l’augmentation de la criminalité. Durant la session de printemps qui vient de se terminer, une majorité composée de représentants du PS, des Verts, du PDC et du PLR a refusé une initiative parlementaire UDC réclamant que les trafiquants de drogues soient exclus de la procédure d’asile. Or, les derniers chiffres statistiques indiquent combien il serait urgent d’agir enfin avec détermination contre les requérants d’asile criminels.

Cette statistique prouve aussi clairement que la Suisse est de plus en plus submergée par des touristes criminels en raison de ses frontières ouvertes où les contrôles sont quasi absents. Il s’avère que la promesse d’une sécurité accrue faite par le Conseil fédéral et les partisans de l’accord de Schengen n’était qu’un pur mensonge. Il vaudrait mieux mettre fin aujourd’hui que demain à la désastreuse aventure Schengen. C’est bien pour cette raison que le groupe parlementaire UDC a déposé durant la session de printemps 2012 une motion réclamant la dissolution de l’accord de Schengen (motion 12.3.3126 du conseiller national Pierre Rusconi).

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
12.11.2019
Durant la session d'hiver à venir, le Parlement fédéral examinera le projet dudit milliard pour la cohésion... lire plus
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019
Le Conseil national a débattu de l’initiative populaire «Pour une immigration modérée» lors de la session d’automne.... lire plus
éditorial
partager l’article
25.09.2019, de Albert Rösti
Tous les partis sauf l'UDC ont refusé aujourd'hui au Conseil national que la Suisse gère de manière... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Agriculture

Pour une production indigène.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Armée

La sécurité de la population.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord