Participer
Communiqué de presse
Conférence de presse de 27. mai 2004

Décisions démocratiques et non naturalisations en masse!

L’UDC a tenu conférence de presse aujourd’hui pour présenter son initiative populaire "pour des naturalisations démocratiques". Le but de cette initiative est de garantir les droits des citoyens…

(UDC) L’UDC a tenu conférence de presse aujourd’hui pour présenter son initiative populaire « pour des naturalisations démocratiques ». Le but de cette initiative est de garantir les droits des citoyens et l’autonomie des communes dans les questions touchant à la naturalisation. Par ailleurs, l’UDC combattra avec véhémence les deux projets fallacieux qui seront soumis au souverain en septembre prochain.

En interdisant les naturalisations par des scrutin populaires, le Tribunal fédéral a commis une erreur évidente qui renverse l’ordre démocratique de ce pays. Depuis toujours, les citoyens suisses ont pu désigner l’organe compétent pour les naturalisations puisqu’ils constituent eux-mêmes l’organe suprême de la démocratie directe. L’UDC n’accepte pas cette attaque frontale des juges de Lausanne contre la démocratie directe. Il est inadmissible que le Tribunal fédéral se mêle de politique.

L’UDC lance son initiative pour corriger cette décision du TF et pour empêcher à l’avenir des interprétations erronées des dispositions réglant la naturalisation. Les droits des citoyens doivent être sauvegardés. L’initiative UDC propose donc le complément suivant à la Constitution fédérale:

« Le corps électoral de chaque commune arrête dans le règlement communal l’organe qui accorde le droit de cité communal. Les décisions de cet organe sur l’octroi du droit de cité communal sont définitives. »

L’UDC combattra en outre les deux modifications constitutionnelles concernant la naturalisation dont le souverain décidera en septembre prochain. Ces deux projets visent à tromper le peuple, car il ne s’agit pas en réalité de faciliter la naturalisation de la deuxième et de la troisième génération. Ces textes donnent au contraire une définition toute nouvelle de la génération: il suffit d’avoir été 5 ans à l’école en Suisse pour être considéré comme une deuxième génération et bénéficier d’une naturalisation facilitée; en outre, il suffit d’être né en Suisse et d’avoir un père ou une mère qui a effectué 5 années de scolarité en Suisse pour être de la troisième génération, donc pour être naturalisé automatiquement. L’objectif de cette tromperie est évident: la Berne fédérale veut pouvoir naturaliser un maximum de personnes sans consulter les cantons et les communes pour augmenter le nombre de naturalisations, donc pour enjoliver les statistiques et dissimuler les conséquences navrantes de la politique d’asile et des étrangers menée ces dernières années. Cela ne se passera pas comme ça!

Berne, le 27 mai 2004

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
07.09.2022
Avec le rapport sur la politique de sécurité adopté ce jour, le Conseil fédéral ouvre la porte... lire plus
Journal du parti
partager l’article
01.09.2022, de Jean-Luc Addor
Pénurie en tous genres, énergétique bien sûr mais encore alimentaire, sans parler de tous les bouleversements intervenus... lire plus
éditorial
partager l’article
06.07.2022, de Andreas Glarner
Tabou passé sous silence par les médias, une autre grave conséquence de l’immigration de masse se révèle :... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Agriculture

Pour une production indigène.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – IBAN:CH83 0023 5235 8557 0001 Y

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord