Participer
Communiqué de presse

Depuis quand une décision du peuple doit-elle Être motivée?

Depuis toujours les Suisses ont eu le droit de décider qui peut être naturalisé dans ce pays et qui ne le peut pas. Ce droit démocratique a été remis en question en 2003 par le Tribunal fédéral. En…

(UDC) Depuis toujours les Suisses ont eu le droit de décider qui peut être naturalisé dans ce pays et qui ne le peut pas. Ce droit démocratique a été remis en question en 2003 par le Tribunal fédéral. En optant pour une procédure exigeant que les décisions de naturalisation soient motivées, le Conseil des Etats suivi ce fatal arrêt du Tribunal fédéral. Ainsi, l’initiative populaire « pour des naturalisations démocratiques » reste l’unique proposition qui redonne à une décision de naturalisation la place qui lui est revenue autrefois, c’est-à-dire celle d’une décision démocratique, politique et définitive.

L’initiative parlementaire Pfisterer vise à introduire un droit de recours contre les refus de naturaliser. Avec ce procédé, la décision démocratique devient une farce. L’objectif de cette manipulation est évident: il s’agit de transformer les naturalisations en actes administratifs si bien que l’unique droit du peuple est de dire oui. S’il dit non, la décision doit être motivée pour pouvoir être portée devant un tribunal qui pourra, le cas échéant, décider autrement. Le résultat de cette procédure sera une avalanche de recours.

C’est une lourde erreur que de croire qu’avec la proposition Pfisterer le Tribunal fédéral se contente de vérifier le bon déroulement de la procédure. Avec l’obligation de motiver une décision et le droit de recours au niveau matériel et non plus seulement formel, le Tribunal fédéral obtient des compétences également dans le domaine matériel. Le Conseil fédéral s’en est bien rendu compte: il approuve l’initiative Pfisterer parce que la majorité des conseillers fédéraux souhaitent transformer la naturalisation en acte administratif.

Ce modèle donne finalement aux tribunaux et non plus au souverain le droit de décider qui peut être naturalisé et qui ne le peut pas. Et c’est exactement ce que veut éviter l’UDC. Elle rejette donc catégoriquement l’initiative parlementaire Pfisterer.

Berne, 14 décembre 2005

plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Christophe Blaumann
Les 7 et 28 novembre, le peuple fribourgeois renouvellera ses autorités législatives et exécutives. L'UDC du Canton... lire plus
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Céline Amaudruz
Avec l’augmentation du nombre de musulmans en Suisse, les revendications communautaristes sont devenues de plus en plus... lire plus
Exposé
partager l’article
21.08.2021, de Thomas Aeschi
Il y a deux ans, le 31 août 2019, les candidates et candidats de l’UDC de toute... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Armée

La sécurité de la population.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord