Participer
Communiqué de presse
Conférence de presse de 25. janvier 2022

Des associations et des représentants de partis de droite demandent la levée immédiate des mesures

Le fait que le Conseil fédéral ait prolongé les mesures contre la propagation du coronavirus est sans commune mesure. L’Union suisse des arts et métiers, la Fédération suisse des centres fitness et de santé, EXPO EVENT Swiss LiveCom Association, GastroSuisse ainsi que des représentants des partis de droite: Le Centre, le PLR et l’UDC demandent donc la levée immédiate du certificat obligatoire ainsi que de l’obligation de télétravail et des dispositions relatives à la quarantaine et à l’isolement.

«De nombreuses branches ainsi que la population souffrent énormément», a déclaré Hans-Ulrich Bigler, directeur de l’Union suisse des arts et métiers. La raison en est l’obligation de télétravail, les dispositions de quarantaine et d’isolement ainsi que le régime 2G ou 2G+, que le Conseil fédéral a prolongé la semaine dernière. C’est pourquoi l’Union suisse des arts et métiers, la Fédération suisse des centres fitness et de santé, EXPO EVENT Swiss LiveCom Association, GastroSuisse ainsi que des représentants des partis de droite: Le Centre, le PLR et l’UDC ont exigé la levée immédiate de ces mesures sanitaires lors de leur conférence de presse d’aujourd’hui à Berne.

«Ces restrictions en vigueur ne sont plus justifiables d’un point de vue social et économique, a déclaré le conseiller national du centre, Alois Gmür. Après deux ans de pandémie, les gens veulent revenir à la normale». En particulier, le certificat obligatoire est disproportionné et anticonstitutionnel dans la situation actuelle, comme l’ont souligné en chœur les associations et les représentants des partis de droite. «Les mesures n’ont pas les effets escomptés», a constaté Claude Ammann, président de la Fédération suisse des centres fitness et de santé. Casimir Platzer, président de GastroSuisse, renchérit: «Le certificat ne sert à rien, il n’empêche plus les contaminations puisque les gens se contaminent, et ce partout, avec ou sans certificat.»

La conseillère nationale PLR, Daniela Schneeberger a également souligné que ces restrictions devaient immédiatement être supprimées. On ne peut plus constater une surcharge du système de santé. Le nombre de patients Covid dans les unités de soins intensifs a nettement diminué et continuera à baisser. Finalement, on n’y trouve guère de patients qui doivent être traités pour une contamination par le variant dominant Omicron. Le conseiller national UDC, Thomas Matter complète: «La majeure partie de la population a été contaminée ou le sera dans les deux semaines à venir, la plupart ne présentant aucun symptôme ou seulement des symptômes légers».

Les dommages causés désormais par une prolongation des mesures sont bien plus graves que les bénéfices. «Les chaînes de création de valeur doivent se remettre le plus rapidement possible de ces effets négatifs», a déclaré Christoph Kamber, président d’Expo Event. Les branches concernées doivent en outre être indemnisées rapidement et de la manière la moins bureaucratique possible par le programme de cas de rigueur 2022, tant qu’elles sont touchées par des pertes de chiffre d’affaires massives en raison de la situation actuelle.

partager l’article
Articles
Exposé
partager l’article
25.01.2022, de Thomas Matter
Les choses ont évolué au cours des dernières semaines. Par rapport au début de la pandémie, notre... lire plus
Exposé
partager l’article
25.01.2022
Les préjudices que les mesures décidées par le Conseil fédéral pour lutter contre le coronavirus engendrent pour... lire plus
Exposé
partager l’article
25.01.2022
La SFGV et ses quelque 400 PME soutiennent pleinement les demandes de l’Union suisse des arts et... lire plus
Exposé
partager l’article
25.01.2022
Notre entreprise est soumise à une forte pression économique depuis bientôt deux ans. Nous réalisons 60% de... lire plus
Exposé
partager l’article
25.01.2022
Des représentants de la branche de la restauration, du fitness, des organisateurs d’événements, des entreprises de services... lire plus
Exposé
partager l’article
25.01.2022
Et voilà que ces mesures doivent encore être prolongées. Les dommages causés n'en seront que plus grands.... lire plus
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
20.05.2022
Le groupe parlementaire fédéral UDC s’est réuni à Bâle en amont de la session d’été. Ce dernier... lire plus
éditorial
partager l’article
19.05.2022, de Walter Wobmann
La Confédération prévoit une gigantesque collecte de données en vue d’imposer sa politique de transports unilatérale et... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
17.05.2022
Plus de 41% des étrangers condamnés peuvent rester en Suisse, ce bien que la Constitution prescrive leur... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Agriculture

Pour une production indigène.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord