Participer
Communiqué de presse

Des bureaucrates à côté de la réalité dissimulent des problÈmes en faisant appel à des étrangers

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann semble avoir formé un groupe de travail chargé d’examiner si des places d’apprentissage vacantes peuvent être occupées par des jeunes chômeurs grecs…

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann semble avoir formé un groupe de travail chargé d’examiner si des places d’apprentissage vacantes peuvent être occupées par des jeunes chômeurs grecs, espagnols ou italiens. Une telle idée ne peut venir qu’à l’esprit de bureaucrates à côté de la réalité. Cette opération vise à dissimuler les problèmes du secteur de la formation, comme l’universitarisation croissante ou la préparation insuffisante de l’école obligatoire au monde professionnel, en recourant à des immigrants étrangers. Et cela à une époque où en Suisse 4702 jeunes de 15 à 19 ans et près de 13 000 jeunes adultes sont annoncés au chômage.

Partant peut-être d’une bonne intention, ce projet crée en réalité des problèmes supplémentaires et n’apporte aucune solution réelle. L’idée de compenser le manque d’apprentis en Suisse en faisant venir des jeunes étrangers se heurte à une foule de difficultés pratiques, par exemple au niveau de la langue, de la formation de base, de la fréquentation d’une école professionnelle, du suivi des jeunes dans la vie quotidienne ou encore de l’aptitude future d’entrer dans le marché du travail. Mais le plus grave est que l’on dissimule ainsi les problèmes structurels qui affectent notre système de formation et que l’on retarde ainsi leur solution. Le fait que de moins en moins de jeunes choisissent un apprentissage professionnel est problématique. Il s’explique en particulier par l’universitarisation croissante de la formation. D’un autre côté, de nombreux maîtres d’apprentissage se plaignent du bagage scolaire insuffisant qu’apportent les jeunes sortant de la scolarité obligatoire. Enfin, il y a probablement aussi un manque de filières d’apprentissage de niveau inférieur convenant aux jeunes moins doués. Il serait temps de s’attaquer résolument à ces problèmes au lieu de les dissimuler en faisant venir des immigrants supplémentaires.

Détail révélateur, le Conseil fédéral lance cette idée dans le contexte d’une question parlementaire concernant un soutien suisse au programme UE de lutte contre le chômage des jeunes en Europe. Il s’agit sans doute une fois de plus de plaire à Bruxelles.

plus sur le thème
Exposé
partager l’article
10.01.2019, de Thomas Aeschi
L'UDC se distingue par sa politique continue et persévérante en faveur de la Suisse. Son groupe parlementaire... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
08.11.2018
Après la Commission des institutions politiques du Conseil national, la même commission du Conseil des Etats approuve... lire plus
éditorial
partager l’article
08.11.2018, de Gregor Rutz
Le Pacte mondial pour les migrations de l'ONU ne vise pas seulement à fixer des règles communes... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique de la culture

La culture est l’affaire de la culture

Politique de l'économie

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

Politique du sport

Bon pour le corps et l’esprit

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique Environnementale

Un environnement intact pour nous et nos descendants

Politique de la santé

Qualité grâce à la concurrence

Politique sociale

Consolider les institutions sociales – combattre les abus

Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord