Participer
Communiqué de presse

Devant l’inaction du Conseil fédéral l’UDC exige des mesures efficaces contre la brutale criminalité transfrontalière

L’accord de Schengen et avec lui le principe UE des frontières ouvertes ont apporté à la Suisse un flot de criminalité brutale, et non pas un surcroît de sécurité comme cela avait été promis. Les personnes habitant les régions frontalières en sont les premières victimes. Au lieu d’agir enfin efficacement pour renforcer la sécurité de la population, le Conseil fédéral ferme les yeux et conteste la dégradation pourtant évidente de la situation sécuritaire en Suisse. L’UDC est consternée devant cette attitude et déposera une nouvelle intervention parlementaire pour accroître la sécurité en Suisse.

Attaques à mains armées de transports de fonds, bancomates cambriolés à l’explosif, agressions de femmes, cambriolages en série: les habitants des régions frontalières de Suisse souffrent tout particulièrement d’une criminalité violente qui déborde en Suisse grâce aux frontières ouvertes. L’UDC a demandé et obtenu un débat urgent au Conseil national sur la dégradation de la situation sécuritaire en Suisse et elle a exigé du Conseil fédéral de présenter des mesures concrètes pour offrir une meilleure protection aux habitants des régions touchées. 

Le Conseil fédéral refuse de renforcer la protection des victimes
La réponse du Conseil fédéral est une gifle au visage des personnes victimes de cette criminalité. Le gouvernement ose en effet affirmer que « rien ne permet de confirmer une dégradation générale de la situation sécuritaire dans les régions frontalières ». Les mesures actuelles sont suffisantes pour combattre la criminalité, estime-t-il. Le gouvernement ne voit en particulier aucune raison valable d’ordonner des contrôles temporaires aux frontières pour protéger la sécurité et l’ordre public, comme le permet le code de Schengen dans des situations d’urgence. 

L’attitude du Conseil fédéral est proprement consternante et son refus d’améliorer la protection des personnes concernées est condamnable. Le groupe parlementaire UDC déposera donc durant cette session d’hiver une intervention obligeant le Conseil fédéral à prendre des mesures concrètes. Il s’agit par exemple de constituer des éléments de réserve dans le cadre du Corps des gardes-frontière pour intensifier selon les besoins les contrôles ou encore de créer des bases légales permettant d’interdire l’entrée en Suisse à des individus qui ont été pris à la frontière en possession d’outils de cambriolage. Il faudra aussi acquérir et engager des moyens techniques supplémentaires pour renforcer la surveillance terrestre et aérienne des frontières nationales. 

Il est grand temps que le Conseil fédéral assume la tâche clé de l’Etat, c’est-à-dire une protection efficace des habitants de la Suisse. 

plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Yves Nidegger
Le retour à la neutralité stricte ne procède nullement d’une démarche de contemplation nostalgique du passé mais... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
01.07.2022
Quand on y regarde de plus près, le rapport du Conseil fédéral sur l’alimentation se révèle être... lire plus
éditorial
partager l’article
04.06.2022, de Marcel Dettling
La guerre en Ukraine nous montre une fois encore clairement, à nous, Suisses, à quel point la... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Armée

La sécurité de la population.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Agriculture

Pour une production indigène.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – IBAN:CH83 0023 5235 8557 0001 Y

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord