Participer
Communiqué de presse

Echec du système d’asile : Madame la Conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, il est temps d’agir !

Les réfugiés de la guerre en Ukraine détournent actuellement notre attention sur le fait que l’immigration de masse se poursuit sans entrave. Les derniers chiffres de la Confédération le montrent : plus de 8’000 demandes d’asile ont été déposées depuis janvier 2022 et ce chiffre devrait plus que doubler d’ici décembre. L’UDC exhorte la Conseillère fédérale en charge, Karin Keller-Sutter, à enfin agir.

L’immigration de masse se poursuit. Outre la libre circulation des personnes, c’est le système d’asile totalement obsolète qui en est la cause. Rien que depuis janvier 2022, ce sont quelque 8’532 nouvelles demandes d’asile qui ont été déposées en Suisse et ce chiffre devrait plus que doubler d’ici la fin de l’année. Bien qu’une majorité de ces demandeurs d’asile soient des migrants économiques ayant atteint nos frontières grâce à des passeurs criminels via des pays tiers sûrs, ces derniers peuvent généralement rester durablement en Suisse et vivre aux frais de la collectivité.

Les chiffres de l’asile mais aussi ceux de l’immigration de manière générale explosent : d’ici la fin de l’année, nous devons nous attendre à plus de 200’000 arrivées supplémentaires dans notre petit pays. Ces personnes entrent par divers moyens :

Le status S : 60’000 ukrainiens ont été accueillis en Suisse depuis le mois de mars. La Confédération prévoit jusqu’à 140’000 arrivées d’ici la fin de l’année. La prise en charge généreuse dont ils bénéficient en Suisse poussera nombre d’entre eux à rester, ce bien que le statut S soit en théorie axé sur un retour rapide dans le pays d’origine.

L’immigration réculière : De janvier à mai 2022, 32’702 personnes ont immigré en Suisse (dont la majorité via la libre circulation des personnes). Si cette immigration poursuit sa croissance, ce sont 60’000 à 70’000 personnes en provenance des pays de l’UE et de l’AELE qui viendront s’établir en Suisse d’ici la fin de l’année, soit nettement plus que les années précédentes. En 2019, 43’352 personnes s’étaient établies en Suisse et en 2020 et 2021, malgré la pandémie de Covid-19, nous dénombrions respectivement 53’804 et 50’970 nouveaux habitants.

Asile : La Confédération a enregistré 8’532 nouvelles demandes d’asile au premier semestre 2022 et estime que le total sera porté à 16’000 d’ici la fin de l’année (et encore, cette estimation est une estimation « prudente »). En effet, des centaines de milliers de personnes sont assises sur leurs valises en Afrique du Nord.

Alors que les personnes en provenance d’Ukraine sont de véritables réfugiés de guerre qui ont besoin d’une protection temporaire, la majorité des migrants en quête d’asile sont à la recherche d’opportunités. Le bancal système d’asile suisse permet à la quasi-totalité de ces migrants de rester ici et de vivre durablement, aux frais de la collectivité. Aux yeux de l’UDC, le système d’asile actuel a échoué. L’UDC demande donc à la Conseillère fédérale en charge, Karin Keller-Sutter, d’enfin agir :

  • Les requérants d’asile déboutés doivent être systématiquement renvoyés dans leur pays d’origine ;
  • Les migrants économiques, en provenance (par exemple) d’Afghanistan ou de pays africains, qui déposent une demande d’asile en Suisse après avoir traversé des pays tiers sûrs doivent être refoulés à la frontière;
  • Les dossiers des personnes admises à « titre provisoire » en Suisse (à ce jour, plus de 46’000) doivent être examinés et si un renvoi dans le pays d’origine peut être raisonnablement exigé, il doit être exécuté sans attendre ;
  • Les pays d’origine des migrants demandeurs d’asile doivent être appelés à respecter le droit international et à réadmettre immédiatement ces personnes;
  • Les critères à partir desquels un retour peut être raisonnablement exigé pour les personnes au bénéfice d’un statut de protection « S » doivent être à présent définis ;
  • Une limitation du statut de protection « S » à un niveau régional et accordé seulement aux personnes provenant de régions en conflit doit être examinée.

Notre petit pays ne peut pas accueillir toute la planète. Il n’est pas acceptable que chaque migrant puisse simplement rester ici et vivre aux frais de la collectivité, surtout en ce moment, à l’heure où de plus en plus de personnes en Suisse n’arrivent plus à boucler les fins de mois en raison de l’inflation et de l’explosion des prix de l’énergie.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Gregor Rutz
Notre droit d’asile et notre politique migratoire sont dépassés et ne sont plus adaptés aux réalités qui... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.06.2022, de Michaël Buffat
Le statut de protection S pour les réfugiés ukrainiens ne doit être appliqué que temporairement. La gauche... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
20.05.2022
Le groupe parlementaire fédéral UDC s’est réuni à Bâle en amont de la session d’été. Ce dernier... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Armée

La sécurité de la population.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – IBAN:CH83 0023 5235 8557 0001 Y

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord