Participer
Communiqué de presse

L’UDC est le seul parti à s’engager en faveur d’une gestion parcimonieuse des deniers publics

Les finances fédérales étaient au cœur des discussions à l’ordre du jour de la réunion du groupe parlementaire fédéral UDC, qui s’est tenue ce jour à Saanenmöser (BE). Face aux dettes abyssales découlant de la gestion de la crise liée au Coronavirus, l’UDC est le seul parti à s’engager résolument pour une gestion parcimonieuse des deniers publics. A cet égard, elle demandera une réduction des dépenses de quelque 683 millions de francs dans le cadre des débats sur le budget lors de la session d’hiver. Si les propositions de l’UDC visant à réduire les dépenses jusqu’ici croissantes ne séduisent pas la majorité de centre-gauche du Parlement, l’UDC rejettera le budget 2022.

Le projet de budget du Conseil fédéral affiche 2,1 milliards de francs de dépenses excédentaires. Malgré une situation financière tendue en raison de l’endettement massif engendré par la pandémie de Coronavirus, la frénésie dépensière de la majorité de centre-gauche n’a pas de limites : contre la volonté de l’UDC elle a proposé à la commission du Conseil national en charge de l’examen préliminaire des dépenses supplémentaires pour un montant de 273 millions de francs.

L’UDC condamne fermement cette politique d’endettement et toujours plus dépensière, ce d’autant plus que ce sont les contribuables et les générations futures qui en paient le prix. Voilà pourquoi l’UDC s’est notamment engagée au sein de la commission consultative afin de stabiliser les charges de personnel de la Confédération à 6 milliards de francs d’ici 2025, ce qu’a rejeté la majorité de centre-gauche.

Le groupe UDC rejette le deuxième paquet de mesures de soutien des transports publics dans le cadre de la crise Covid-19. Le Conseil fédéral souhaite par-là continuer à participer à éponger le déficit des transports publics en 2022. Pour l’UDC, les 290 millions de francs déjà alloués aux transports publics sont suffisants.

Pas de délai de prescription pour les crimes les plus graves
Le groupe parlementaire UDC s’engage pour davantage de sécurité pour les personnes qui vivent en Suisse. En ce sens, le groupe soutient l’initiative cantonale 19.300 du canton de Saint-Gall : « pas de délai de prescription pour les crimes les plus graves ». Il s’agit là de mettre en place un cadre-légal permettant de poursuivre des crimes graves commis il y a longtemps. Cela est rendu possible de nos jours grâce aux techniques à disposition, comme l’analyse ADN. Le délai légal à ce jour en vigueur peut toutefois entraver l’élucidation d’un crime. L’UDC considère que le Code pénal doit être adapté aux temps modernes.

Le groupe parlementaire UDC soutient également l’initiative parlementaire 14.401 : « prévoir des dispositions pénales efficaces pour poursuivre le crime organisé ». Cette dernière devrait à l’avenir permettre aux autorités de poursuite pénale de poursuivre plus facilement les dangereuses organisations mafieuses, les bandes de cambrioleurs ou encore les clans de familles criminelles. Le groupe UDC est également favorable à la loi sur les profils d’ADN.

Au terme de la séance, le groupe parlementaire UDC a participé à un séminaire de direction organisé par l’ancien Conseiller fédéral Christoph Blocher.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
28.11.2021
C’est avec regret que l’UDC prend acte du oui des électrices et des électeurs au durcissement de... lire plus
éditorial
partager l’article
24.11.2021, de Jean-Luc Addor
Il est sans doute dans la nature de toute justice que de provoquer chez les justiciables déboutés... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
24.11.2021
Selon toute vraisemblance, le Conseil fédéral réserve les durcissements des mesures pour après la votation du 28... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Armée

La sécurité de la population.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord