Participer
Communiqué de presse

Encore un Pacte de l’ONU qui menace l’autodétermination de la Suisse

Le groupe parlementaire UDC a été informé durant sa séance d’aujourd’hui sur le Pacte mondial de l’ONU pour l’environnement qui est en attente au département de la ministre de l’environnement Simonetta Sommaruga. Il s’agit là une fois de plus d’un accord international qui restreint massivement l’autodétermination de la Suisse et détruit aussi bien l’emploi que la prospérité du pays.

Le département de la ministre de l’environnement Simonetta Sommaruga prépare actuellement le terrain à l’adhésion de la Suisse au Pacte global de l’ONU pour l’environnement. Le groupe UDC s’est donc fait informer durant sa séance d’aujourd’hui de première main par un représentant de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).

Comme dans le cas du Pacte sur les migrations, le Pacte global de l’ONU pour l’environnement est un accord international idéologique et irréaliste qui, à l’image de l’accord sur la libre circulation des personnes ou de l’accord-cadre avec l’UE, restreindrait massivement l’autodétermination de la Suisse. En adhérant à ce Pacte, la Suisse accepterait en fin de compte que l’ONU lui prescrive combien doit coûter un litre d’essence ou d’huile de chauffage.

La majorité du Conseil fédéral a perdu le sens des réalités
Il est malheureusement à craindre que la majorité du Conseil fédéral n’approuve le Pacte pour l’environnement. Si on se réfère à la récente décision que le Conseil fédéral a prise à l’instigation de la ministre de l’environnement Simonetta Sommaruga, on constate en effet que le gouvernement a perdu complètement le sens des réalités: mercredi dernier, le Conseil fédéral a décidé, en court-circuitant aussi bien le Parlement que le peuple, que la Suisse devra être climatiquement neutre à partir de 2050. Concrètement, cela signifie que la Suisse doit ramener ses émissions de CO2 à zéro en l’espace de 30 ans.

Il s’agit là une fois de plus d’une décision complètement irréaliste. D’une part, le Conseil fédéral se lance dans une grossière propagande électorale pour la gauche et ses complices; d’autre part, il fait un choix dont les résultats catapulteraient la Suisse à l’âge de la pierre. Une Suisse climatiquement neutre est une chose absolument impossible, à moins que nous nous supprimions nous-mêmes. Cet objectif idéologique se traduirait par des interdictions massives, une rééducation du peuple à la mode totalitaire et des coûts énormes pour l’économie et les contribuables. On n’est guère étonné d’apprendre que le Conseil fédéral n’a absolument pas réfléchi aux conséquences – financières notamment – de sa décision. La responsable de ce dossier, la conseillère fédérale Sommaruga, s’est déjà moquée en tant que ministre de la justice des coûts par milliards de francs que provoquait son irresponsable politique d’asile pour les contribuables suisses. Il est d’autant plus inquiétant que son département s’efforce de faire adhérer la Suisse au Pacte de l’ONU pour l’environnement.

Pacte de redistribution et de rééducation
Comme le Pacte sur les migrations, le Pacte pour l’environnement est un pur produit idéologique. Dans son préambule on constate déjà ses visées, à savoir la promotion des droits des migrants et des personnes handicapées. Comme de coutume dans le cadre de l’ONU, cet accord contraint uniquement les Etats qui protègent déjà leur environnement (article 20). Autre disposition problématique: l’article 20 interdit aux pays signataires d’adopter des règlementations contraires au Pacte. Il s’agit là d’une nouvelle manifestation du totalitarisme écologiste qui se traduit pour une croissance constante de la bureaucratie, en opposition avec toutes les recettes du modèle à succès suisse comme un Etat svelte et la libre entreprise. De plus, ce Pacte soutient des organisations d’entraide privées et l’industrie écologiste, donc exige leur financement par l’Etat puisque ce seront ces organisations qui veilleront à l’application du Pacte (art. 14). Il va de soi que les légendes écologistes devront être propagées dans le public via une propagande de masse et enseignées dans les écoles. Des « experts indépendants » contrôleront la fidèle application du Pacte.

L’UDC exige la fin immédiate de cet exercice
L’UDC exige que la Suisse mette immédiatement fin à cet exercice. Elle invite également le Conseil fédéral à enlever ses œillères idéologiques et à revenir sur le sol de la réalité. Cette prise de conscience est d’autant plus nécessaire qu’une récession mondiale semble actuellement se préparer avec des risques énormes pour la Suisse.

La sauvegarde de la sécurité, des emplois et de la prospérité de notre pays dépend avant tout d’un approvisionnement en énergie et en denrées alimentaires à un prix abordable, suffisant, indigène et sûr.

> Les principaux points de l’irréaliste Pacte mondial de l’ONU pour l’environnement

Vidéos
Encore un Pacte de l'ONU qui menace l'autodétermination de la Suisse
Encore un Pacte de l'ONU qui menace l'autodétermination de la Suisse
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
12.11.2019
Durant la session d'hiver à venir, le Parlement fédéral examinera le projet dudit milliard pour la cohésion... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
01.11.2019
Réuni aujourd'hui à Glattfelden (ZH), le comité de l'UDC Suisse a décidé de soutenir un éventuel référendum... lire plus
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019
Le Conseil national a débattu de l’initiative populaire «Pour une immigration modérée» lors de la session d’automne.... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Agriculture

Pour une production indigène.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord