Participer
Communiqué de presse

Fonds pour les routes nationales: les automobilistes continuent de se faire arnaquer

Le message concernant le fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA), que le Conseil fédéral a approuvé aujourd’hui, est une fois de plus une gifle au visage des automobilistes de ce pays.

Le message concernant le fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA), que le Conseil fédéral a approuvé aujourd’hui, est une fois de plus une gifle au visage des automobilistes de ce pays. Avec sa proposition d’augmenter dans un premier temps de 6 centimes la surtaxe sur les carburants (+20%), le gouvernement plume encore plus le trafic routier qui aujourd’hui déjà verse plus de 9 milliards de francs par an à la Confédération. Tout ce projet est une tromperie politique classique que l’UDC rejette catégoriquement en l’état actuel des choses. Pour réellement améliorer l’inacceptable situation actuelle, il faut renoncer à toute augmentation du prix des carburants et tenir compte des propositions de la dite "initiative vache à lait" qui réorganise les flux financiers dans ce secteur.

Malgré les critiques massives lancées contre ce projet durant la procédure de consultation, le Conseil fédéral poursuit joyeusement son opération d’arnaque dans son message FORTA. En lieu et place d’une hausse initiale massive de l’imposition des carburants, le gouvernement propose une augmentation "dosée". Cela ne change strictement rien en fin de compte pour le trafic routier qui reste la vache à lait de la nation en alimentant aussi bien les transports publics que la caisse de la Confédération.

L’UDC refuse de participer à ces tactiques cousues de fil blanc. Selon les derniers chiffres disponibles, seuls 31% des 9,4 milliards de francs prélevés annuellement par la Confédération auprès du trafic reviennent à la route. Ni le message présenté aujourd’hui, ni le projet en soi ne changent quelque chose à cette situation.

Dans l’idée de présenter un projet capable de rallier une majorité, l’UDC demande, comme elle l’a fait en réponse à la consultation, que la Confédération renonce à toute hausse du prix des carburants. Lancée par les associations routières et soutenue par les élus de droite spécialisés en politique des transports, dont ceux de l’UDC, l’initiative populaire "pour un financement équitable des transports" (initiative vache à lait) doit être combinée avec le projet FORTA pour mettre en place une solution de financement valable. Comme cela a été demandé précédemment, le trafic d’agglomération doit être exclu de ce projet, car il n’a quasiment aucun lien avec le financement du trafic routier: il s’agit là en effet essentiellement de projets de tramway.

Le Conseil fédéral semble par ailleurs complètement ignorer les problèmes actuels de l’économie. A une époque où les entreprises doivent baisser leurs coûts pour compenser les effets du franc fort, il est tout simplement grotesque de leur imposer de nouvelles taxes et redevances, voire d’augmenter les prélèvements fiscaux actuels. Moins de taxes et de redevances, moins de régulations et de contraintes étatiques, voilà ce que doit être la devise aujourd’hui. En lieu et place, le Conseil fédéral affaiblit l’économie suisse et sa compétitivité en augmentant les prix des carburants.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
03.09.2019
Réuni pour préparer la session parlementaire d'automne qui s'ouvre la semaine prochaine, le groupe UDC s'est prononcé... lire plus
éditorial
partager l’article
22.08.2019, de Christian Imark
Le projet de loi sur le CO2, que la commission de l'environnement du Conseil des Etats a... lire plus
Consultation
partager l’article
04.07.2019
L'UDC soutient ce projet de loi à la condition qu'il soit définitivement exclu que la Confédération participe... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Armée

La sécurité de la population.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord