Participer
Communiqué de presse

Garantir l’AVS et non augmenter de manière irresponsable les prestations

La majorité de la commission de la sécurité sociale du Conseil des Etats veut renforcer l’Etat social dans le domaine de la prévoyance vieillesse et financer cette mesure irresponsable par des hausses massives des impôts

La majorité de la commission de la sécurité sociale du Conseil des Etats veut renforcer l’Etat social dans le domaine de la prévoyance vieillesse et financer cette mesure irresponsable par des hausses massives des impôts. Au lieu de régler progressivement les problèmes structurels et garantir durablement l’AVS, on fait passer les citoyennes et citoyens à la caisse par une hausse de 1% de la TVA et un prélèvement supplémentaire de 0,3% sur les salaires. Toute extension de l’Etat social déstabilise par principe l’AVS et il reste toujours moins pour vivre à chacun d’entre nous. L’UDC rejette cette augmentation financièrement insupportable des prestations sociales et s’engage pour une consolidation de l’AVS sans augmentation des impôts. Avant de discuter de rentrées supplémentaires, il faut commencer par régler enfin les problèmes structurels qui affectent l’AVS.

La commission de la sécurité sociale du Conseil des Etats a terminé la semaine dernière l’examen de la méga-réforme de la prévoyance vieillesse qui fait l’objet d’une procédure parlementaire accélérée. Sous la conduite des partis de gauche et du centre, elle a approuvé une augmentation des prestations sociales (rentes AVS plus élevées, mesures de compensation) ainsi qu’une hausse de la TVA de 1% et des prélèvements supplémentaires sur les salaires de 0,3%.

Il y a quinze ans, la TVA avait déjà été augmentée d’un pour-cent avec la promesse de prendre en considération à la prochaine réforme les données structurelles et démographiques. Et voici que le même jeu recommence: une fois de plus, les problèmes systémiques de l’AVS, qui sont provoqués par le vieillissement de la population, sont tout simplement écartés et dissimulés par des recettes supplémentaires. La commission se moque complètement du fait que ces constantes hausses des impôts et des prélèvements chargent les citoyens et les entreprises, soit en particulier les familles et les PME.

L’UDC demande que les principales mesures structurelles de cette réforme soient rapidement prises afin que le niveau actuel des prestations de l’AVS puisse être  maintenu. L’âge de la retraite doit être fixé à 65 ans pour les femmes et les hommes et le taux de conversion de la prévoyance professionnelle doit être ramené à un niveau réaliste. Il faut immédiatement mettre fin à la redistribution irresponsable à charge des cotisants, ce d’autant plus que ce procédé n’est pas prévu par le système. Le pour-cent de TVA déjà prélevé pour l’AVS doit profiter pleinement à cette institution au lieu de disparaître dans la caisse fédérale. Enfin, il faut stopper la hausse ruineuse des futurs droits aux rentes vieillesse qui est la conséquence d’une immigration de masse incontrôlée. Il est hors de question pour l’UDC d’augmenter les impôts et de procéder à l’extension des prestations sociales avant que les autorités politiques ne fassent la preuve de leur volonté de prendre enfin les mesures structurelles qui garantissent durablement l’AVS.

partager l’article
Themen
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
14.08.2017, von Jean-Pierre Grin
Ce projet de réforme accepté par le Parlement doit être refusé car il viole l’équité intergénérationnelle. Les... lire plus
Journal du parti
partager l’article
05.04.2017, von Raymond Clottu
La révision de la prévoyance vieillesse poursuivait essentiellement trois buts : 1. Garantir le montant des rentes... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
16.03.2017
Les personnes âgées tout comme les jeunes perdent dans la réforme de l'AVS que le cartel rouge-noir... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique de l'économie

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

Religions

S’engager pour nos valeurs

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Politique de la formation

Système de formation axé sur la pratique au lieu de réformes à répétition

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique de la santé

Qualité grâce à la concurrence

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Politique de la culture

La culture est l’affaire de la culture

Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@svp.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord