Participer
Communiqué de presse

Grande sympathie pour le référendum sur le COVID-19

Réunis aujourd’hui en assemblée au Forum Fribourg à Granges-Paccot (FR), les délégués de l’UDC Suisse ont arrêté les mots d’ordre du parti en vue des prochaines votations fédérales. Ils disent clairement NON au deuxième vote de cette année sur la loi Covid-19 le 28 novembre. Le mot d’ordre NON a également été adopté sur l’initiative de 99% et le « mariage pour tous » en vue des votations fédérales du 26 septembre.

Aujourd’hui, par un temps estival, 300 délégués et invités de l’UDC Suisse se sont réunis pour l’assemblée du parti à Granges-Paccot (FR). Ils ont suivi la recommandation du comité du parti et ont décidé un triple NON : NON à la loi fédérale sur les bases légales des ordonnances du Conseil fédéral visant à surmonter l’épidémie du Covid-19 (Loi Covid-19) soumise au peuple le 28 novembre 2021, NON à l’initiative populaire « Alléger les impôts sur les salaires, imposer équitablement le capital » et NON à la modification du code civil suisse « Mariage pour tous » soumises au vote le 26 septembre prochain.

Loi fédérale sur les bases légales des ordonnances du Conseil fédéral visant à surmonter l’épidémie du Covid-19 (Loi Covid-19)

« Grâce à l’intervention de notre ministre des Finances Ueli Maurer, des aides d’urgence ont permis de soutenir nos PME menacées dans leur existence par la crise de Corona », a déclaré Marco Chiesa (TI), président du parti. Ainsi, l’économie ne s’est pas complètement arrêtée. L’UDC a toutefois toujours défendu de manière cohérente la réduction de la dette au cours des années de haute conjoncture et le frein à l’endettement, a déclaré M. Chiesa. C’est la seule façon de disposer de la marge de manœuvre financière nécessaire. Le Conseil fédéral doit maintenant mettre fin à la situation particulière et renoncer à ses pouvoirs. « Nous avons donc beaucoup de sympathie pour le second référendum sur la loi Covid 19 », a souligné le président du parti. Les délégués ont suivi ce raisonnement et ont choisi à une grande majorité de le NON, avec 181 voix contre, 23 pour et 7 abstentions.

Initiative populaire « Alléger les impôts sur les salaires, imposer équitablement le capital » (Initiative à 99%)

Avec l’initiative de 99%, nos PME disposeraient de ressources nettement moins importantes pour stimuler l’innovation ou créer de nouveaux emplois. En outre, la nouvelle taxe sur les plus-values rendrait pratiquement impossible le transfert des actifs de l’entreprise accumulés pendant de nombreuses années dans le cadre d’une solution de succession. L’incitation à l’activité entrepreneuriale diminuerait de manière évidente. Mais aussi l’incitation des créateurs potentiels à investir en Suisse. Cela n’affaiblirait pas seulement la Suisse en tant que pôle d’innovation, en fin de compte, des emplois risquent également d’être perdus.

« Avec de telles initiatives de redistribution de l’extrême gauche, ses attaques contre nos valeurs et nos traditions, et son orientation vers une Suisse intolérable de 10 millions d’habitants, la Gauche-pastèque tente de détruire la Suisse », a déclaré le conseiller national Thomas Aeschi (ZG), président du groupe parlementaire UDC. « Notre économie et notre prospérité iraient dans le mur avec cette initiative », a déclaré le conseiller nationale Pierre-André Page (FR) : « Elle aurait des conséquences catastrophiques pour la Suisse. » Les délégués de l’UDC Suisse ont rejeté cette initiative socialiste à l`unanimité, avec 211 voix pour, 0 contre et 0 abstentions.

Modification du code civil suisse « Mariage pour tous »

L’UDC est le seul grand parti à s’opposer au « mariage pour tous ». Outre l’inconstitutionnalité d’un « passage en force » devant le peuple, qui a été dénoncée par les juristes, de nombreuses autres raisons plaident contre l’ouverture du mariage pour tous. La Suisse a besoin non seulement d’une stabilité économique, mais aussi sociale. Le mariage entre un homme et une femme en est une garantie essentielle.

Réserver le mariage aux couples hétérosexuels n’est pas une discrimination légitime et objective, comme le répètent les groupes de lobby et les médias de gauche. En outre, en cas d’acceptation, les enfants seraient délibérément privés   de leur droit naturel de grandir chez leur père et leur mère. La coercition et l’intimidation gauchistes ne doivent en aucun cas être récompensées

« Le mariage pour tous condamne les enfants à grandir sans père pour se conformer au rêve d’épanouissement personnel de certains adultes », a déclaré le conseiller national Yves Nidegger (GE). « Il est déjà certain aujourd’hui que les revendications telles que la maternité de substitution, inacceptable sur le plan éthique, ou même le don de sperme pour les célibataires suivront », a déclaré le conseiller national Thomas Aeschi (ZG). Les délégués de l’UDC Suisse étaient en majorité du même avis et ont clairement rejeté le « mariage pour tous » avec 39 voix pour, 148 contre et 9 abstentions.

Après une année blanche, il s’agissait de la première assemblée des délégués de l’UDC Suisse, au cours de laquelle les délégués pouvaient à nouveau être accueillis personnellement sur place au Forum Fribourg. L’assemblée était également retransmise en ligne sur Live-Stream. Les mots d’ordre sur l’initiative sur les soins infirmiers et l’initiative judiciaire, qui seront également soumises au peuple le 28 novembre, seront présentées aux délégués lors de leur prochaine assemblée le 23 octobre.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
15.10.2021
L’UDC lance conjointement avec sa section jeunes sa campagne contre le durcissement de la loi Covid-19. Lors... lire plus
Exposé
partager l’article
15.10.2021, de Candidat Conseil national David Trachsel
Nous voulons que notre société soit à nouveau unie et en paix. Subordonner le peuple à un... lire plus
Conférence de presse
partager l’article
15.10.2021
L’UDC lance conjointement avec sa section jeunes sa campagne contre le durcissement de la loi Covid-19. Lors... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Armée

La sécurité de la population.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord