Participer
Communiqué de presse

Guerre économique: le Conseil fédéral sous-estime gravement la situation

(UDC) Le Conseil fédéral a annoncé aujourd’hui qu’il allait renégocier les accords de double imposition, notamment celui conclu avec les Etats-Unis. De toute évidence, le Conseil fédéral n’a…

(UDC) Le Conseil fédéral a annoncé aujourd’hui qu’il allait renégocier les accords de double imposition, notamment celui conclu avec les Etats-Unis. De toute évidence, le Conseil fédéral n’a toujours pas compris qu’une guerre économique était déclenchée. L’UDC l’invite donc une fois de plus avec insistance à adopter une stratégie claire – un dispositif de défense – pour défendre les intérêts nationaux de la Suisse et renforcer la place économique suisse au lieu de l’affaiblir sans cesse.

Le Conseil fédéral n’a toujours pas établi un plan de mesures pour répondre aux pressions internationales. Bien au contraire, il persiste dans son attitude d’obéissance anticipée en cédant aux chantages des gouvernements étrangers. Nulle trace d’une réelle défense des intérêts de la Suisse.

Ce comportement indique clairement que le Conseil fédéral est toujours incapable d’évaluer correctement la situation actuelle. La Suisse est en pleine guerre économique et l’étranger tente par tous les moyens de renforcer ses positions. Et si on peut affaiblir sans peine la partie adverse – la Suisse – on continuera forcément de le faire. Le gouvernement doit donc présenter sans tarder une stratégie de la manière dont il entend empêcher de nouveaux chantages et un affaiblissement supplémentaire de l’économie suisse. Il faut une stratégie globale pour défendre les intérêts de la Suisse et non pas une stratégie américaine. Il serait temps aussi que les autres partis interviennent auprès de leurs conseillers fédéraux pour les faire assumer enfin leurs responsabilités et prendre des mesures concrètes.

Ou, pour reprendre l’image déplacée du ministre allemand des finances: si les « Indiens » du gouvernement actuel n’ont pas la force de défendre rigoureusement les intérêts de la Suisse, ils doivent faire place aux vrais « chefs » qui ne s’aplatissent pas devant la cavalerie verbale de l’UE et des Etats-Unis et qui savent s’engager pour leur pays et leurs citoyens.

Berne, 19 mars 2009

plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
04.12.2019, de Marcel Dettling
La population suisse a franchi le cap des 8,5 millions d’habitants. Le PS, le PLR, le PDC... lire plus
Journal du parti
partager l’article
04.12.2019, de Céline Amaudruz
Schengen – le concept de l ‘UE avec des frontières ouvertes a échoué. C ‘est ce que... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
03.12.2019
Les habitants des régions frontalières souffrent de la criminalité brutale qui pénètre quasiment tous les jours en... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord