Participer
Communiqué de presse
Conférence de presse de 25. juin 2007

Halte aux égarements de la politique des transports

Depuis quelques années la politique suisse des transports s’éloigne de plus en plus de la réalité. Alors que nos voisins misent sur la route, comprenant bien qu’il s’agit du principal mode de…

(UDC) Depuis quelques années la politique suisse des transports s’éloigne de plus en plus de la réalité. Alors que nos voisins misent sur la route, comprenant bien qu’il s’agit du principal mode de transport, nous engageons des milliards de francs dans la réalisation de projets ferroviaires pharaoniques. Cet argent manque ensuite pour l’aménagement du réseau routier. L’UDC tire le frein de secours. Elle dépose trois interventions parlementaires qui demandent la suspension des travaux au tunnel du Ceneri, la négociation d’un nouveau traité d’Etat avec l’Italie sur la réception effective des transports ferroviaires ainsi qu’une votation populaire sur le raccordement sud de la NLFA.

Les transports sont d’une importance existentielle pour la Suisse. Ils sont le pilier de la croissance économique, desservent toutes les régions du pays, satisfont au besoin fondamental de mobilité des humains, assurent la cohésion nationale et rattachent la Suisse au reste de l’Europe. Mais au lieu de se référer, comme dans d’autres domaines, aux principes de l’économie et de la croissance, la Suisse investit des milliards dans des modes de transports inefficients comme le rail. La folie idéologique qui anime cette politique ignore la rentabilité et la vérité des coûts. Dans son nouveau document de fond « Oui à la vérité des coûts et à l’efficience – non à l’obstruction idéologique du trafic » (internet: www.udc.ch), l’UDC démontre notamment à quel point la route est moins cher comme mode de transport que le rail.

La NLFA est l’exemple le plus onéreux de cette politique ferroviaire à rebours du bon sens économique. Cela fait longtemps que ce projet s’est écarté de son objectif initial. Le développement du projet et des coûts est totalement sorti du cadre fixé lors de la votation populaire. Le but initial de transférer les transports de la route au rail est également raté. La NLFA est en bonne voie de devenir un des grands désastres politiques de notre époque. Voilà pourquoi l’autorité politique responsable dissimule et enjolive la situation en lâchant au compte-gouttes les mauvaises nouvelles. Cela fait longtemps que l’UDC dénonce les égarements de la politique des transports. Aujourd’hui, elle propose trois mesures pour éviter une nouvelle perte de plusieurs milliards de francs:

  1. suspension des travaux jusqu’à ce que le raccordement avec le réseau italien soit définitivement clarifié;
  2. traité d’Etat supplémentaire avec l’Italie sur la réception du trafic ferroviaire en provenance de la NLFA;
  3. nouvelle votation populaire sur le raccordement sud de la NLFA.

Berne, 25 juin 2007

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Consultation
partager l’article
23.01.2019
L'UDC approuve les mesures du Conseil fédéral visant à améliorer la fluidité du trafic. Elle relève cependant... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
11.12.2018
L'UDC a combattu la loi sur le CO2. Ce projet hostile à la propriété privée et à... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
17.11.2018
Le groupe parlementaire UDC a examiné hier la révision totale de la loi sur le CO2, projet... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Défense nationale

Pour la sécurité du pays et de ses habitants

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique de la formation

Système de formation axé sur la pratique au lieu de réformes à répétition

Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Politique de l'énergie

Pour un approvisionnement énergétique sûr et avantageux

Politique de l'économie

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord