Participer
Communiqué de presse

Immigration beaucoup trop forte pour une faible conjoncture

Durant le premier trimestre 2016, le nombre d’immigrants en Suisse a une fois de plus dépassé de 15 000 celui des émigrants. Extrapolée sur toute l’année, cette immigration nette représente plus de 60 000 personnes, soit plus que la population de la ville de Bienne

Durant le premier trimestre 2016, le nombre d’immigrants en Suisse a une fois de plus dépassé de 15 000 celui des émigrants. Extrapolée sur toute l’année, cette immigration nette représente plus de 60 000 personnes, soit plus que la population de la ville de Bienne. Les requérants d’asile et personnes admises provisoirement ne sont même pas compris dans ce chiffre. Face à une conjoncture faiblissante et l’annonce hebdomadaire de licenciements, une immigration de cette importance est beaucoup trop élevée et représente une charge de plus en plus lourde pour le pays. Ce constat est confirmé par le fait que seulement 47,4% des immigrants venus en Suisse pendant le premier trimestre de 2016 veulent exercer une activité professionnelle.

Nonobstant la situation économique difficile, l’immigration en Suisse se poursuit à un niveau qui même en période de haute conjoncture n’a jamais été atteint. Durant les 30 années qui ont précédé 2007, jamais le solde migratoire n’a atteint 60 000 personnes. Le fait que cette immigration reste forte même dans des conditions économiques difficiles prouve à l’évidence aux yeux de l’UDC qu’il est urgent d’agir. Le taux de chômage calculé sur une base comparable au niveau international est aujourd’hui de 8,8% auprès de la population étrangère. La gestion et la limitation de l’immigration voulues par le peuple et les cantons, y compris la préférence nationale, doivent enfin être appliquées. Le Parlement doit prendre rapidement des mesures efficaces et cesser de repousser constamment ce problème de plus en plus lourd. La situation s’aggrave du fait que les requérants d’asile et personnes admises provisoirement compensent en partie le recul du reste de la population étrangère.

plus sur le thème
éditorial
partager l’article
25.09.2019, de Albert Rösti
Tous les partis sauf l'UDC ont refusé aujourd'hui au Conseil national que la Suisse gère de manière... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
10.09.2019
La Suisse compte actuellement déjà 8,5 millions d'habitants. Durant les 11 ans écoulés, la population de notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
09.09.2019
Depuis l’introduction de la libre circulation des personnes, nous n’avons plus été en mesure de décider par... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre