Participer
Communiqué de presse

Immigration: quand donc se réveillera le Conseil fédéral?

Une fois de plus on attendait en vain hier une décision du Conseil fédéral concernant la gestion de l’immigration exigée par le peuple et les cantons.

Une fois de plus on attendait en vain hier une décision du Conseil fédéral concernant la gestion de l’immigration exigée par le peuple et les cantons. Publiée aujourd’hui, la statistique de l’immigration pour le 3e trimestre 2015 indique que l’immigration nette atteindra cette année également quelque 75 000 personnes, soit l’équivalent de la population de la ville de St-Gall. L’allégation des autorités annonçant une baisse de l’immigration en cas de ralentissement conjoncturel et de suppressions d’emplois ne se vérifie manifestement pas. 20 mois après l’acceptation de l’initiative populaire "contre l’immigration de masse", le Conseil fédéral n’a toujours pas approuvé une législation d’application.

En chiffre net, 54 281 personnes ont immigré durant les trois premiers trimestres de cette année dans la population résidante permanente de Suisse. Les deux tiers proviennent de l’UE. Moins de la moitié de ces immigrants sont venus en Suisse pour y exercer un emploi et plus de la moitié de ces entrées sont dues au regroupement familial, à la formation et au perfectionnement, à l’asile et aux séjours sans activité lucrative.

Développement malsain

Malgré la stagnation économique et les annonces quotidiennes de suppressions d’emplois, l’immigration reste donc à un niveau élevé. L’emploi progresse avant tout dans le secteur public non productif. Ce développement est inquiétant non seulement du point de vue de la productivité. Il est en effet plus important que jamais de stopper la croissance du secteur public. Les forces politiques de droite devraient s’y atteler immédiatement. L’allégation fréquemment avancée par les autorités et les associations économiques, selon lesquelles l’immigration baisserait sensiblement à la suite d’un refroidissement conjoncturel, est de toute évidence fausse. Grâce à la faiblesse de l’euro, il est manifestement plus intéressant que jamais de faire venir en masse de la main-d’œuvre étrangère en Suisse.

Le Conseil fédéral doit prendre ses responsabilités

L’urgence de la situation réclame une intervention immédiate. Lorsque la situation conjoncturelle se répercute sur le chômage, il est plus nécessaire que jamais de gérer l’immigration. Or, le Conseil fédéral refuse de voir ce développement. Il ne lui reste plus que 15 mois pour appliquer la disposition constitutionnelle sur la limitation de l’immigration. Aucune mesure efficace n’a été prise jusqu’ici. L’UDC n’a aucune sympathie pour cette politique d’obstruction et elle invite le Conseil fédéral à prendre enfin ses responsabilités.

plus sur le thème
éditorial
partager l’article
25.09.2019, de Albert Rösti
Tous les partis sauf l'UDC ont refusé aujourd'hui au Conseil national que la Suisse gère de manière... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
10.09.2019
La Suisse compte actuellement déjà 8,5 millions d'habitants. Durant les 11 ans écoulés, la population de notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
09.09.2019
Depuis l’introduction de la libre circulation des personnes, nous n’avons plus été en mesure de décider par... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre