Participer
Communiqué de presse

Incroyable, mais vrai: Le PS encourage les abus!

L’assurance-invalidité (AI) fait chaque année quelque deux milliards de francs de déficit. Sa dette totale atteint aujourd’hui 9,5 milliards de francs. Chaque jour, cette institution dépense plus…

(UDC) L’assurance-invalidité (AI) fait chaque année quelque deux milliards de francs de déficit. Sa dette totale atteint aujourd’hui 9,5 milliards de francs. Chaque jour, cette institution dépense plus qu’elle encaisse. Sous la pression de l’UDC, le Parlement a fini par approuver la Ve révision de l’AI qui ralentit cette évolution dangereuse. L’UDC a déjà demandé une sixième révision pour réduire le nombre de rentiers simulateurs afin que l’AI se retrouve dans les chiffres noirs. Mais la gauche s’oppose à l’assainissement de l’AI. Elle veut même empêcher la lutte contre les abus. On ose espérer que le peuple mettra fin à cette politique néfaste.

L’AI affiche aujourd’hui une dette de 9,5 milliards de francs. Le raison est simple: un trop grand nombre de rentiers par rapport aux fonds disponibles. Il y a dans ce domaine des abus considérables. L’AI attire nombre de faux invalides et d’autres tire-au-flanc. Or, cette institution a été créée pour les personnes réellement handicapées.

Quand plus de 40% des rentiers AI sont des étrangers et qu’un bon nombre d’entre eux présentent des symptômes vagues comme des traumatismes de la colonne cervicale ou des déficiences psychiques, il y a de bonnes raisons de soupçonner des abus. Et quand certains cantons annoncent deux à trois plus de cas AI que d’autres, il est évident que quelque chose ne fonctionne pas correctement. L’AI est abusée. Il faut donc non seulement examiner plus soigneusement que dans le passé les nouvelles demandes de rentes, mais aussi passer au peigne fin les rentes existantes pour repérer les abus – et cela par des médecins spécialisés dans l’AI.

L’AI illustre bien la politique rouge-verte: d’abord l’AI est poussée dans les dettes jusqu’au cou, puis on rembourse la dette avec l’argent des contribuables pour recommencer à faire des dettes. Et pour faire bonne mesure, la gauche s’oppose aussi à toutes les interventions qui pourraient assainir l’AI. Ainsi tourne une spirale sans fin qui attire lentement la Suisse dans le gouffre, car ce mécanisme joue aussi dans de nombreux autres domaines, toujours avec la complicité des socialistes.

L’UDC et la majorité du peuple suisse refusent de rester les mains croisés devant cette évolution. Notre parti combattra avec véhémence le référendum contre la Ve révision de l’AI. Cette réforme est un pas important vers l’assainissement de cette assurance sociale. Et quand le peuple aura enterré ce référendum, il faudra s’atteler à une VIe révision de l’AI pour équilibrer durablement les finances de cette institution.

Berne, le 15 janvier 2007

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
19.02.2020
Le Conseil fédéral souhaite que la Suisse participe avec un montant de 297 millions de francs à... lire plus
Journal du parti
partager l’article
17.02.2020, de Martina Bircher
Le cas du bébé abandonné à Därstetten (BE) par sa mère allemande Marion W. a choqué la... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
17.02.2020
Le Tribunal fédéral a publié hier un jugement qui accorde aux enfants de réfugiés un droit à... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord