Participer
Communiqué de presse

La base pour un authentique réexamen des tâches est posée

L’UDC salue le renvoi du programme inapte de consolidation et de réexamen des tâches de la Confédération. La base est ainsi posée pour un authentique projet financier qui stoppe enfin la croissance des dépenses et permet un engagement efficace des ressources financières. Le renvoi impose également les conditions contraignantes au Conseil fédéral.

L’UDC salue le renvoi du programme inapte de consolidation et de réexamen des tâches de la Confédération. La base est ainsi posée pour un authentique projet financier qui stoppe enfin la croissance des dépenses et permet un engagement efficace des ressources financières. Le renvoi impose également les conditions contraignantes au Conseil fédéral.

Une fois de plus, le Conseil fédéral a présenté un projet trompeur qui prévoit de fausses coupes dans les dépenses sous la forme de transferts de l’AVS vers la caisse fédérale via une adaptation des intérêts ou d’autres mesures qui frappent unilatéralement les routes nationales, l’agriculture et l’armée. On est loin d’une véritable consolidation et d’un réexamen des tâches que le Parlement a exigés à plusieurs reprises et auxquels chaque entreprise privée doit procéder régulièrement. Une croissance de dépenses de 10,1 ou de 6,6% entre 2013 et 2017 est inacceptable. Le renvoi définitif du Parlement de ce projet est donc juste et raisonnable.

Tout en renvoyant lé projet, le Parlement a imposé des conditions claires et nettes au Conseil fédéral. Le gouvernement doit désormais présenter trois variantes permettant d’atteindre les objectifs suivants pour les années 2014-2016:

  • limiter la croissance des dépenses pour la période 2014-16 à la croissance économique au maximum (base: compte 2012). Les éventuels dépassements dus à des prévisions trop optimistes devraient être compensés l’année suivante.
  • limiter le niveau contraignant des dépenses pour les rétributions du personnel à charge des crédits de personnel à 3 milliards de francs au maximum pour la période 2014-2016.

Grâce à la pression de l’UDC, qui a fait des propositions concrètes, la commission préparatoire du Conseil national propose également pour le budget examiné aujourd’hui et demain de réduire les dépenses de personnel de 50 millions de francs et les dépenses d’acquisition et d’exploitation de 150 millions de francs. L’UDC invite le Parlement à adopter une attitude ferme dans ce domaine également.

plus sur le thème
Papier de position
partager l’article
27.07.2020
Communiqué de presse
partager l’article
19.06.2020
La proportion de chômeurs variant fortement en fonction de la nationalité des salariés, il est absolument injuste... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
15.06.2020
Il n'est pas tolérable que la Suisse fasse cadeau à l'étranger de plus de 11 milliards de... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Armée

La sécurité de la population.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord