Participer
Communiqué de presse

La Commission des affaires juridiques du Conseil des États abandonne la Suisse

La décision d’aujourd’hui de la Commission des affaires juridiques du Conseil des Etats (CAJ-CE) confirme une fois de plus clairement que la classe politique a depuis longtemps abandonné la Suisse en tant que Suisse. Car qu’est-ce qui fait la Suisse sinon la démocratie directe dans laquelle le peuple et les cantons ont le dernier mot? Contrairement à l’UE où la très grande majorité des citoyennes et des citoyens n’ont jamais eu le droit de voter sur l’adhésion à l’UE, les citoyennes et citoyens suisses décident de la Constitution fédérale et des lois de leur pays. Ils forment le pouvoir législatif suprême. En clair: le peuple est le patron.

Cette situation ne convient évidemment guère aux petits chefs frustrés de ladite classe politique. Ce sont eux, précisément, qui ont trahi le peuple en refusant d’appliquer l’initiative contre l’immigration de masse. La décision d’aujourd’hui de la CAJ-CE d’accepter la priorité du droit international par rapport aux droit suisse signifie la fin politique de la démocratie directe.

L’UDC a déposé en août 2016 son initiative populaire « Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initiative pour l’autodétermination) » afin de rétablir l’ordre juridique qui a fait ses preuves dans notre pays. Le constituant suisse, ce sont le peuple et les cantons, et non pas une alliance bizarre et avide de pouvoir composée du Parlement, du gouvernement, de l’administration et d’une armée de juges et de professeurs de droit. L’initiative pour l’autodétermination redresse le cap en veillant à ce que la Constitution fédérale redevienne la source suprême du droit de la Confédération suisse et que le régime juridique fixé dans la Constitution fédérale s’applique en Suisse, à l’exception des dispositions du droit international impératif. La sécurité du droit et la stabilité sont des piliers importants de notre Etat et de notre performance économique. Lorsque l’autorité politique n’accepte plus les résultats des votations, la démocratie arrive à sa fin. La situation devient instable et imprévisible. Les conditions-cadres économiques en pâtissent forcément. L’économie en général et les arts et métiers en particulier ont donc tout intérêt à soutenir l’initiative pour l’autodétermination.

L’autodétermination des citoyennes et des citoyens nous a apporté la prospérité et la paix alors que la priorité du droit international conduit directement à la mise sous tutelle des citoyennes et des citoyens en les privant de leurs droits élémentaires et en multipliant les règlementations. Elle nous impose une immigration sans borne, dont des criminels qui abusent de la libre circulation des personnes pour s’incruster en Suisse. L’UDC s’engage pour le système de la participation démocratique qui a fait ses preuves dans notre pays. Pour que la Suisse reste la Suisse.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
01.07.2019
Selon une communication du Seco, le solde migratoire avec l'entrée en Suisse de 31'200 ressortissants UE/AELE durant... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
28.06.2019
De toute évidence l'UE poursuit son chantage et ne songe pas à prolonger l'équivalence boursière en faveur... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
27.06.2019
La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-CN) examine demain l'initiative de limitation de l'UDC. Les... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord